Une réponse à Mark Lecompte (partie 1)

Dans une série de deux sermons donnés à l’automne 2008 à Longueuil, Canada, le pasteur Mark Lecompte rate son objectif et se met les pieds dans les plats à plusieurs reprises. Lecompte parvient, tout au plus, à montrer qu’il y a une production littéraire importante du côté des polémistes athées. Il n’offre toutefois aucunes réponses à leurs arguments, se contentant de faire moult appels à l’autorité sans jamais donner le contexte des citations employées.

Par ailleurs, plusieurs erreurs manifestes parsèment cette présentation dont le niveau académique est très faible. Quand on considère que Lecompte dirige un « collège » chrétien, il y a de quoi se demander si les aveugles ne seraient pas guidés par un borgne.

Nous avons procédé à une évaluation des propos de Lecompte, qui seront corrigés selon plusieurs critères bien définis, un peu à la manière d’une dissertation universitaire

Pour écouter les sermons:

1er critère de correction: utilisation de la littérature

Lecompte affirme qu’il a lu tous les “meilleurs vendeurs” parmi les livres des “nouveaux athéistes”. Les livres présentés sont:

  • God is not great, de Christopher Hitchens
  • The End of faith, de Sam Harris
  • The God Delusion, de Richard Dawkins
  • The Atheist Manifesto, de Michel Onfray (Une traduction du Traité d’Athéologie – Lecompte pense que Onfray est un anglophone et prononce son nom en conséquence, voir la première partie à 8:39).
  • Loosing Faith in Faith, de Dan Barker

Lecompte arrive néanmoins à faire une présentation de plus de deux heures concernant ces livres en ne les citant presque pas. Lorsqu’il le fait, le contexte est omis et les traductions laissent grandement à désirer. Les textes sont employés le plus souvent afin de créer des effets rhétoriques, plus exactement pour effrayer les chrétiens de l’auditoire en leur faisant réaliser qu’il existe des auteurs qui osent critiquer le christiannisme. (Sacrilège!) L’argumentaire des Dawkins, Harris et cie est laissé de côté.

L’idée de s’intéresser aux « plus gros vendeurs » est également douteuse et trahit une mentalité mercantile (par opposition à un souci de produire un exposé de qualité). Ce faisant, Lecompte passe outre d’excellents ouvrages, comme le Cambridge Companion to Atheism, édité par Micheal Martin, Religion Explained, par l’anthropologue Pascal Boyer, ou encore Breaking the spell, de Daniel C. Dennett.

De plus, Lecompte se penche (il tente de le faire, du moins) sur la question de l’historicité du Christ sans citer de sources représentant le côté critique (voir plus loin).

L’utilisation de la littérature est, en somme, déficiente et incomplète.

Publicités

2 Commentaires

  1. Pingback: Une réponse à Mark Lecompte (partie 2) « Libre… sans dieu!
  2. Brossellier Delphine

    Bonjour !
    Je suis chrétienne française et j’ai écouté les deux sermons de Mr Marc Lecompte. Je le trouve très courageux d’avoir oser donner ces sermons librement sur Internet, en effet, très peu de pasteurs dans la francophonie prennent position face à l’athéisme.
    S’il est vrais que ces sermonts sont incomplets, il fault aussi mesurer le peu de temps qu’il avait pour donner cette réponse à l’athéisme, en effet, je pense qu’il serait nécessaire d’avoir au moins une conférence d’un week-end entier pour aborder tout les aspect du sujets.
    Je pense que l’important n’est pas de savoir si le semont de Mr Marcl Lecompte est bon ou pas mais de savoir si ces réponses sont bibliques, et elles le sont.
    Maintenant, à vous de le vérifier, Jésus vous attend.
    Delphine, une française qui vous aime.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s