La Bible se cite elle-même hors contexte

Les auteurs de l’évangile de Matthieu ont vraiment du mal avec le livre de Jérémie. Nous avons relevé, il y a quelques semaines, un extrait de Matthieu faisant allusion à un passage supposé être dans Jérémie mais qui n’y est pas du tout. Voici maintenant une citation bidon de Jérémie retrouvée dans Mat 2:16-18 et censée prouver qu’il y a eu un massacre des enfants à Bethléhem*. En réalité, le passage cité par Matthieu ne dit pas du tout cela.

Dans Matthieu 2:16-18, on peut lire:

Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléhem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages. Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète: On a entendu des cris à Rama, Des pleurs et de grandes lamentations: Rachel pleure ses enfants, Et n’a pas voulu être consolée, Parce qu’ils ne sont plus.

(Emphase ajoutée). Selon l’auteur de ces lignes, Jérémie aurait annoncé le massacre d’enfants. Or, le passage dans Jérémie dit tout autre chose. Allons voir dans l’Ancien Testament le passage en question. Le voici, dans son contexte:

Alors les jeunes filles se réjouiront à la danse, Les jeunes hommes et les vieillards se réjouiront aussi; Je changerai leur deuil en allégresse, et je les consolerai ; Je leur donnerai de la joie après leurs chagrins. (…) Ainsi parle l’Eternel : On entend des cris à Rama, Des lamentations , des larmes amères; Rachel pleure ses enfants; Elle refuse d’être consolée sur ses enfants, Car ils ne sont plus. Ainsi parle l’Eternel : Retiens tes pleurs , Retiens les larmes de tes yeux; Car il y aura un salaire pour tes oeuvres, dit l’Eternel; Ils reviendront du pays de l’ennemi. Il y a de l’espérance pour ton avenir, dit l’Eternel; Tes enfants reviendront dans leur territoire.

Les contradictions sont ici multiples. Matthieu parle de nouveaux-nés tués par le roi dans l’espoir d’éliminer le messie. Jérémie parle plutôt d’adolescents partis à la guerre et qui reviendront bientôt. L’ambiance générale de ce passage de Jérémie est à la réjouissance, alors que Matthieu parle carrément d’un atroce infanticide.

On voit bien que le passage dans Jérémie indique que les mères n’ont pas raison de craindre que leur enfant périsse, puisqu’il leur sera rendu. Le ou les auteurs de l’évangile selon Matthieu ont cité ce passage hors-contexte, simplement car il mentionnait la mort (possible) d’enfants, qui en fait sont simplement au front et reviendront victorieux.

On peut comprendre que tous n’avaient pas, à l’époque, accès aux textes complets, mais cette tentative de scotcher le christianisme au judaisme est aujourd’hui tout à fait évidente.

*Massacre dont il n’y a aucune trace historique, manifestement une fiction inspirée du meutre de ses propres enfants héritiers par Hérode.

Publicités

2 Commentaires

  1. Frederic

    c’est peut être ce passage que vous cherchez :

    Jérémie 31:15 Ainsi parle l’Éternel : On entend des cris à Rama, Des lamentations, des larmes amères ; Rachel pleure ses enfants ; Elle refuse d’être consolée sur ses enfants, Car ils ne sont plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s