Le président Jimmy Carter tourne le dos au fondamentalisme

Évoquant le sexisme inhérent à son ancienne église, le président Jimmy Carter, connu pour ses interventions diplomatiques en politique internationale, a officiellement quitté l’Église Baptiste conservatrice (Southern Baptist). Après plus de 60 ans au sein de cette religion, Carter avoue, dans une lettre ouverte, ne pas pouvoir réconcillier ses convictions égalitaires aux vues misogynes de son ancienne église.

Maintenant membre d’une église Baptiste plus libérale, Carter affirme ne plus vouloir être associé à une religion ne défendant pas ses valeurs d’égalité de la femme, de séparation de l’Église et de l’État et de liberté de la presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s