Prière au conseil municipal de Sagenay: réponse à Solange Lefebvre

Un procès entourant le résidant Alain Simoneau à la ville de Saguenay, au Québec, se déroule actuellement. L’enjeu: Simoneau se plaint que le maire récite une brève prière au début des assemblées municipales. 

Sur papier, Simoneau a raison. Le maire n’a pas le droit d’imposer ainsi une pratique religieuse aux personnes assistant à l’assemblée. De plus, lorsqu’il est dans l’exercice de ses fonctions, le maire se doit d’être neutre concernant les questions de religion.

Il y a quelques années, le Tribunal des droits de la personne a déjà ordonné à la ville de Laval, toujours au Québec, de cesser ce genre de prières. Coût pour la ville de Laval: plus de 200 000$ en frais judiciaires. Le cas a fait jurisprudence.

Mais le maire de Saguenay n’a pas l’intention de lâcher prise, peu importe ce que cela risque de coûter aux résidents. La fin justifie les moyens, comme d’engager une professeure de sciences religieuse, Solange Lefebvre, en tant que témoin-expert. Lefebvre n’a que du bien à dire de la prière dans les instances gouvernementales. Et que du mal à dire des « athées » qui réclâment la neutralité des institutions.

Le rapport déposé par Lefebvre est une cathédrale de sophismes et de faux-fuyants. On y apprend (nous résumons, allez le lire si vous doutez de notre analyse) que la prière est là pour rester. Les masses impies peuvent aller se faire foutre, elles n’ont qu’à sortir de la salle pendant les 15 secondes que durent la prière. Et puis il est clair, toujours selon Lefebvre, que de telles revendications ne peuvent venir que de gens de « confession athée » (sic), pire, de militant anti-religieux! Ces mécréants ont un agenda clair: abolir toute religion!

Lefebvre semble ignorer que ce type de prière n’a aucun appui théologique et ne fait pas réellement partie de la religion chrétienne. Donc en l’abolissant, pas de bobos dans le coeur de Jésus. C’est plutôt l’inverse: Jésus n’a que du mal à dire envers ceux qui insistent pour prier en public

Et lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et au coin des rues, afin d’être vus des hommes; en vérité, je vous le dis, ils ont reçu leur récompense. Pour toi, quand tu veux prier, entre dans ta chambre et, ayant fermé ta porte, prie ton Père qui est présent dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (Matthieu chapitre 6, versets 5-6.)

D’après Lefebvre, il ne s’agit pas de rétablir la neutralité de l’état. Que neni! C’est au contraire un vaste « projet militant idéologique »! (sic) C’EST UNE CONSPIRATION!! Sur ces paroles, Solange se précipita vers le plus proche divan et s’évanouit, un collier de perle dans sa main crispée. Rideau.

Bref. Solange termine en détournant l’attention par mention de divers symboles religieux de notre société, avec le projet évident de nous faire croire que si on cesse d’imposer la prière aux citoyens il faudra aussi changer l’hymne national, les noms des villes, des rues, etc.

Les méchants athées arrivent, chers frères, chères soeurs. Ils veulent détruire la fibre de l’identité canadienne! Tous aux abris!

Lire une réponse (plus sérieuse) à Solange Lefebvre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s