Les Versets Sataniques (extrait 1)

D’ici la fin de l’année 2009, nous vous partagerons de temps à autre un passage des Versets Sataniques, par Salman Rushdie.

« Pour renaître, chantait Gibreel Farishta en tombant des cieux, il faut d’abord mourir. Ho, hi! Avant de se poser sur le sein de la terre, il faut d’abord voler. Tat-taa! Takadoum! Comment sourire à nouveau, si l’on ne veut pas pleurer d’abord? Comment remporter l’Amour de celle qu’on aime , monsieur, sans un soupir? Si tu veux renaître, baba… » Juste avant l’aube d’un matin d’hiver, celle du jour de l’an ou environ, deux hommes réels, adultes et vivants tombaient d’une heuteur vertigineuse, de huit mille cent quarante huit mètres, vers la Manche, sans disposer de parachute ni d’ailes, dans un ciel clair.

« Je te le dis, tu vas mourir, je te le dis, je te le dis », et ainsi donc sous une lune d’albâtre, jusqu’à ce qu’un cri immense traverse la nuit « Va au diable avec tes chansons! », les mots restèrent suspendus comme des cristaux dans la nuit glacée et blanche, « dans les films, tu n’as fait que mimer des chanteurs en play-back, aussi épargne-moi ce bruit d’enfer. »

Salman Rushdie, Les Versets Sataniques, page 1. (Christian Bourgeois Éditeur)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s