Tu ne voleras point

Les librairies chrétiennes aiment bien vendre des produits imitant des marques connues mais arborant des slogans religieux. Par exemple, le pull montré sur l’image ci-contre imite le logo de la maison Calvin Klein, mais le nom a été remplacé par « Christ King ». Il s’agit d’un véritable produit en vente sur la boutique liée au Top Chrétien. Un autre vêtement reproduit le logo de Intel, avec « Jesus inside » qui remplace « Intel inside ».

Ce type de petit « emprunt » est-il légal sur le plan des droits d’auteur? Il semblerait que non; ces pieuses imitations volent des graphiques sous copyright. Le chandail « Christ King » n’est pas plus légal que les copies de sac Vuitton qu’on peut acheter sur la rue.

Le Top Chrétien, qui préfère manifestement le gain monétaire plutôt que le respect de la loi, n’a guère de scrupule à revendre de type de camelote.

Publicités

2 Commentaires

  1. Ovtcharenko

    Bonjour,

    Ce n’est pas nouveau. L’église kto a récupéré toutes les fêtes païennes des populations qu’elle a soumises. Pour Noël, par exemple, un texte de libre penseur est très instructif sur le pillage de la culture qui existait avant l’invasion des croyances chrétiennes :

    Noël païen…

    Noël, la crèche, le bœuf et l’âne, les bergers, les rois mages, la messe de minuit, la naissance de Jésus, guirlandes, sapin, réveillon, cadeaux .Certains pensent que le sacré se noie dans le champagne….
    Reprenons : depuis toujours, les hommes fêtent vers le 21 décembre, le solstice d’hiver quand enfin les jours rallongent, promesse de lumière et de chaleur. Le feu de la bûche, la fève, le vert du houx et du sapin, les guirlandes, les bougies symbolisent ce renouveau.
    A Rome, du 17 au 24 décembre, se célébraient les Saturnales, et le 25, la fête du soleil invaincu ou Mithra. A la fin, on offrait des cadeaux aux enfants. Ces traditions joyeuses ont la vie dure parce que la terre tourne encore autour du soleil.
    L’Eglise catholique qui a cherché longtemps à l’empêcher de tourner réclame un peu de décence « pour Jésus qui s’humilia…obéissant jusqu‘à la mort sur une croix. »

    Examinons la version chrétienne.
    D’abord la crèche, ce n’est pas une étable, c’est une mangeoire et seul, Luc, dans son évangile raconte que l’enfant y aurait été couché. Les trois autres évangiles donnent une version différente, ou n’en parlent pas.
    Les rois mages ? Seul Matthieu rapporte l’épisode des mages, aucun autre évangile n’en parle. C’est au VIIème siècle qu’on les nomme Melchior, Gaspard et Balthazar. Ce n’est qu’au IXème siècle que le pape Léon IV les fait rois.
    Les bergers ?seul Luc en parle.
    La date de naissance maintenant, si tant est que Jésus ait existé : aucun document historique fiable ne le mentionne. Aux trois premiers siècles, sa naissance a été fêtée successivement le 19 avril, le 29 mars, puis le 6 janvier, date que les chrétiens orthodoxes ont gardée Pour les musulmans, ce serait le 26 juillet sous un dattier. Ce n’est qu’en 354 que l’Eglise catholique, par opportunisme, a usurpé la date du 25 décembre et a décidé de faire naître Jésus ce jour-là pour supplanter les fêtes de Mithra dont le mythe très populaire concurrençait le christianisme.

    Ces précisions données, peut-on espérer et faire que chacun fête un joyeux solstice ?

    L. Tribouillard, président de la Libre pensée de S et M.

    Merci de votre attention

    C.O.

  2. Pingback: Tu ne voleras point (suite) « Athéisme: Le blog Libre sans dieu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s