Votre Église a-t-elle une « vision »?

Avertissement: cet article explique critiquement un concept propre aux mouvement chrétien évangélique. Il est possible que vous ne pigiez pas du tout.

Dans le mouvement évangélique, le terme « vision » est employé autant pour désigner les sortes d’hallucinations prophétiques décrites dans la bible que le fait d’avoir un plan défini à moyen et long terme. Les pasteurs joueront parfois sur cette ambiguïté: est-il question de sa vision, ou d’une vision d’origine surnaturelle? En ne se prononçant pas clairement, le pasteur couvre toutes les possibilités.

Lorsqu’il est question de la manière dont le pasteur (ou le pasteur en chef) entrevoit l’avenir pour sa congrégation, le terme « vision » sera souvent employé. Un calcul savant fait sur le dos d’une enveloppe à 2 heures du matin nous révèle que la « vision » implique très souvent l’achat d’un bâtiment ou une campagne d’évangélisation (jargon évangélo pour « prosélytisme »). Il est fort possible que « la vision » exige que vous consacriez plus de temps et d’argent à votre église.

Le pasteur parlera souvent de sa vision. Pour plus d’effet, il est possible que des passages du livre de Néhémie soient lus dans les minutes suivant ou précédent l’allusion à la fameuse vision. C’est justement ce que fait, par exemple, le site Web d’une megachurch québécoise. (Nous sommes d’ailleurs assez inquiets quant cette « vision » parlant de « prévention du sida » et espérons qu’ils n’entendent pas par là des campagnes contre la contraception et pour l’abstinence. Cela serait très irresponsable.)

Qu’est-ce que cette vision, en réalité? C’est avant tout la mentalité du pasteur. Si vous entendez parler d’une Église avec « une vision », il s’agit d’une Église où on s’attend à ce que vous vous conformiez à une certaine mentalité. Votre acceptation au sein de la congrégation en dépend. Entendre le terme « vision » est un signe que vous êtes dans une Église qui n’encourage pas la réflexion.

La vision, c’est le plan à long terme qui est imposé aux fidèles, qu’ils le souhaitent ou non. C’est le plus souvent un plan élaboré par une personne (le pasteur, un homme) ou une poignée de personnes (majoritairement des hommes). Pas de place pour les femmes quand il est question de décider ce qu’est la « vision ». Mais que dis-je? On ne décide pas la vision, on la reçoit. C’est une révélation!

Lorsque votre pasteur vous parle de la/sa vision, il est en train de vous dire qu’il a déjà décidé, que le processus n’est pas démocratique et que toute contestation sera perçue comme un acte de rébellion. On est pour la vision, ou on est contre l’église.

Pire: cela qui ose critiquer la vision est nécessairement contre Dieu.

P.-S. J’espère voir ci-dessous des commentaires du genre « ça alors, tu vas vraiment été blessé par l’église, sinon tu n’oserais pas critiquer ainsi LA VISION!!! »

Advertisements

2 Commentaires

  1. Saibu bin songoro Amos

    je suis pasteur d’une église à Bunia au nord-Est de la R.D.Congo;trop souvent j’ai entendu parler de ce mot « vision » de la bouche de la plupart des leaders d’églises. Il suffit de voir les failles et les erreurs que ce mot « vision »semble couvrir je me suis toujours demander si la vision n’était pas tout simplement la manière de voir les choses d’un homme et dans lequel il essaye d’embarquer les autres…Et pire encore quelque fois le contenu ou mieux les idées véhiculées par cette vision n’ont pas de soubassement biblique!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s