Courrier: Pertinence de la religion face à la science, microévolution.

Un lecteur nous écrit. Il n’a pas laissé d’adresse pour lui répondre, voici donc notre réponse (à la suite de son message).

J’aurais eu quelques questions par rapport à différents sujets, comme la macroévolution ainsi qu’à l’abiogenèse. De plus, j’aurais voulu vous partager certaines réflexions que j’ai eues lorsque j’ai lu vos articles.

J’aimerais tout d’abord vous demander que vous ne m’envoyez pas au bêtisier si vous trouvez mon discours illogique ou stupide, mais plutôt de m’expliquer en quoi cela ne fait pas de sens. Mon but est d’enrichir mes connaissances. Non pas de me moquer, ni de ridiculiser ou de dénigrer, mais bien de comprendre. J’espère pouvoir recevoir le même état d’esprit en retour. Mes questions ne seront pas pour vous tendre un piège, mais bien pour que vous puissiez répondre à ceux-ci.

Premièrement, je dois vous faire part de mes tendances à croire en un Dieu personnel et créateur. J’ai beaucoup étudié les grandes religions du monde, et pour le moment, c’est le Dieu de la Bible qui me semble le plus sensé par rapport aux questions humaines et métaphysiques. Par contre, je continue mes recherches, je suis dans la lecture du Coran, ainsi que de la Baghavad Gita très bientôt.

Néanmoins, je ne fais pas partie d’aucun dogme religieux ou social de n’importe quelle sorte. Je crois en ce que je lis, et ce que je lis, je l’étudie pour en connaître la signification non personnelle, mais bien contextuelle, historique et sociale de l’époque à laquelle le texte fut écrit.

Je dois vous partager de plus un dédain de différents mouvements religieux, comme par exemple celui charismatique ou le Word of Faith. Ceux-ci ne font que détruire et anéantir le message simple de l’amour et le don de soi pour les autres que Jésus est venu partager. De plus, je suis dégoûté par de nombreuses églises évangéliques oppressantes et restrictives. Je vous incite à lire les évangiles si cela n’est pas fait, non pas pour vous ‘‘évangéliser’’, mais pour la richesse éthique, morale et personnelle des parole de cet homme.

Par contre, il est évident que là où se butent toutes les religions, c’est au sujet du commencement de la vie. Plusieurs théories scientifiques nous ont démontré que la théorie créationniste semble a priori se biaiser, surtout si l’on en croît ce que dit les premiers chapitres de la Bible.

Pour ma part, je vois plutôt le récit de la Genèse d’une manière plutôt allégorique qu’historique. Je crois qu’il est là pour nous amener à conclure certaines morales au sujet du Dieu judéo-chrétien plutôt que de répondre à un ‘‘Comment les choses se sont-elles créées ?’’. En conclusion, elle est comme la fable de Lafontaine du renard et du corbeau, où il est plus important d’en retenir une conclusion que de savoir si cela s’est réellement passé.

J’aimerais que vous puissiez me partager votre avis là-dessus.

De plus, j’ai lu un discours de Martin Luther King. Il expliquait que la science et la ‘‘religion’’ ne se détruisent pas l’un l’autre, mais se complètent. ‘‘La science explique, la religion interprète.’’ La science répondra au comment des choses, alors que la religion nous expliquera le pourquoi, le but ainsi que la raison d’exister. Les deux disciplines sont présentes pour deux buts différents, et l’une ne pourra jamais répondre aux questions que l’autre apporte, puisque leur raison d’être n’est pas la même.

J’entends ici par religion une philosophie de vie saine et véritablement profitable pour soi-même et les autres. Elle semblera parfois nous astreindre à certaines lois, règlements ainsi qu’à l’explication d’une fondation sur laquelle nous devons construire, mais je crois que l’homme ne peut pas vivre hors-la-loi, au gré de ce qu’il désire sur le moment. Et c’est pourquoi il y a des lois pour les droits humains, comme la charte des droits et libertés, le traité de Genève,… Elles sont là pour nous aider à vivre en société, en communauté, d’une manière droite, juste et équitable le plus possible pour chaque personne.

Pourriez-vous me partager ce que vous en pensez?

Pour ce qui est de mes questions, il est tout d’abord primordial de vous dire qu’il est évident que la microévolution est présente. Il est  pratiquement impossible, voire même irréfutable, de dire qu’une espèce n’ait pas pu évoluer au fil des années pour s’adapter à son environnement.

Par contre, la macroévolution ainsi que l’abiogenèse indiqueront des probabilités minimes voire impossible à ce que cela aie pu se produire ainsi. Par exemple, on parle qu’il y a environ 1 chance sur 10111 que la sélection naturelle, la mutation ainsi que la reproduction des êtres vivants puissent en arriver à l’être humain que nous sommes aujourd’hui (je soutire cette information directement de gens pro-évolution en passant). Est-ce que là où les scientifiques appellent cela le hasard, on pourrait l’appeler un créateur intelligent ? Puisque mon raisonnement me dit qu’après tout, la croyance en le hasard ou le créateur intelligent reste une croyance où il est impossible de savoir quel est le véritable facteur.

Pourriez-vous m’éclaircir à ce sujet?

Merci beaucoup pour votre temps!

-K

Cher K,

J’ai lu les évangiles et n’y ai trouvé, en définitive, ni réponses à mes questions métaphysiques, ni une richesse au niveau éthique et moral. Ces réponses (ou pistes de réponses) sont plutôt venues par la lecture de textes philosophiques et scientifiques. Je ne dis pas que la Bible ne soit pas intéressante, mais elle ne répond pas à mes questions. L’influence de la philosophie grecque sur le Nouveau Testament ne cesse d’ailleurs de m’étonner, et je vais toujours préférer le vrai Platon à l’apôtre Jean. 🙂

Vous dites aussi que la religion répond au pourquoi, et la science au comment. J’ai de la difficulté avec cet argument, car il présuppose que la nature au un but, une finalité. Je ne crois pas que c’est le cas, en fait je suis persuadé que de postuler une finalité dans la nature entrave le raisonnement. Par exemple si on imagine qu’il y a une finalité au fait que nos os soient blancs, alors on ne comprend rien à la composition des os.

Par ailleurs cet argument donne l’impression que la religion a accès à une réalité plus profonde et « spirituelle » que la science car elle peut répondre aux « grandes questions ». Il me semble en fait que soit ces questions ne sont pas de vraies questions, soit la philosophie leur procure des réponses que me satisfont plus que celles de la religion.

En ce qui concerne la macroévolution, il ne s’agit pas d’un processus différent de la microévolution. Pour la plupart des auteurs, micro et macro désignent le même processus, mais à deux échelles différentes. On peut étudier l’évolution (changement au fil du temps) au niveau des molécules, des gènes, des organismes, des populations, des espèces, etc. Il s’agit toujours d’évolution. Dire qu’un accepte la micro mais pas la macro, c’est postuler l’existence d’une barrière magique qui empêcherait l’accumulation de mutations d’avoir des effets au niveau de l’espèce.

Finalement, l’évolution n’est pas une croyance au hasard. Un des principaux moteurs de changement dans le monde du vivant, la sélection naturelle, n’est pas un processus aléatoire.

Cordialement,

LsD

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Réponse de K « Le blog Libre sans dieu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s