Lettre concernant le problème du mal

« Job » nous a écrit un commentaire suite à notre billet sur Haïti et le problème du mal.

Ah l’éternel débat, si Dieu existe pourquoi ça, pourquoi si, pourquoi la guerre, pourquoi les désastres, pourquoi les maladies. Oui c’est vrai si Dieu existe pourquoi tant de malheur. Je tiens juste avant d’ailleurs plus loin, vous rappelez que l’on passe toujours à côté de l’essentiel, la foi. Vous faites appels à votre raison pour expliquer qqch d’irrationnel. Ca n’a pas de sens. Peut on expliquer l’amour ? Oui, on va voir qu’il y a des hormones spécifiques, des réactions chimiques mais cela n’explique pas l’amour mais les résultantes de ce que cela produit. Une mère qui donne sa vie pour protéger son enfant, un père qui sillonne les rues pour retrouver son enfant ne peut pas s’expliquer que sur un mécanisme chimique. Il en va de même pour tout ce qui touche à des convictions surtout religieuse. Nous qui ne savons pas (à l’instar de la catastrophe en Haiti) si la seconde suivante nous serons toujours vivant, en santé, nous essayons de comprendre qqch qui ne fait pas appel à la raison (quoique).
Si on affirme qu’il ne s’agit pas d’un débat rationnel, alors il est inutile (et contradictoire) de venir débattre ensuite. Job nous lance ensuite quelques jérémiades sur l’amour parental. Il s’agit d’un phénomène complexe qui ne saurait s’expliquer par un seul mécanisme (la chimie est mentionnée ici).
Toutefois, et contrairement à ce qu’affirme notre Job, il est possible prévoir les catastrophes naturelles dans une certaine mesure. Elles ne sont pas complètement aléatoires.
Je vais vous retourner la question en parlant avec la raison. Nous constatons avec les progrès de la science que notre planète jouit (bientot jouissait c’est encore de la faute de Dieu cette pollution) d’un équilibre sensible, que tout est en harmonie pour que tout les êtres vivants puissent s’épanouir. De l’atome au gigantesque, tout est fait de manière compréhensible c’est pour cela qu’on peut établir des lois. Il y a tout de preuve visible que tout ce qui existe n’est pas et ne peut être le fruit du hasard ou d’une bonne évolution et pourtant on persiste dans la CROYANCE d’un hasard meilleur providentiel. Monsieur ou Madame, je suis convaincu que lorsque vous construisez votre maison vous faites appel à une société qui a les compétences ou un architecte et que vous ne vous lancez pas dans le hasard à construire (hasard et construire, contradiction déjà) votre maison et si vous le faites, je ne garantie pas du résultat et vous non plus.
Ah, on veut employer la raison, maintenant! Pourtant, on heurte dès le départ deux sophismes pour le prix d’un: la pollution atmosphérique est largement le fruit de l’action humaine, c’est connu. La comparer aux catastrophes naturelles est une fausse analogie. Accuser les incroyants de faire cette analogie, c’est débattre contre un homme de paille.
Il est intéressant de remarquer l’étrange relation qu’a ce lecteur avec le hasard. Il affirme que sa maison ne doit pas être construite au hasard, mais selon des plans respectant les lois de la physique. Mais les désastres naturels, selon lui, sont causés par l’action humaine et non des phénomènes naturels. Pire: ils sont causés par « le péché », notion totalement abstraite qui n’a aucun lien direct avec la réalité sinon dans l’esprit de ceux qui croient en une telle chose.
Expliquer un séisme par le péché, c’est comme expliquer le lever du soleil par l’intervention du scrogneugneu. Ça n’a aucune signification.
Je dirai aussi que les personnes qui ont une croyance, une espérance ont moins de taux de suicide, bénéficie du santé plus renforcée, sont plus attentif à ce qui les entoure.
Affirmation totalement gratuite et insultante.
Si Dieu existe pourquoi tant de désastre, lisez la bible avec coeur et non la raison, vous apprendrez que c’est par la décision de l’homme qu’on vit cela. L’homme a voulu se débrancher de ce qui maintenait l’harmonie. On est entrain encore de subir les conséquences. Vous apprendrez aussi que Dieu est venu sur Terre parmi les hommes, qu’Il a été hait et rejeté alors qu’Il n’avait rien fait de mal. Qu’Il est mort à travers Jésus et revenu à la vie avec la promesse de tout recréer et résuscité ceux qui espère en Lui pour recréer un monde où il n’y aura plus de désastre, de peur, de mort, car Il est un Dieu d’amour qui n’intervient pas dans la décision d’autri à vouloir être avec Lui ou pas. Mais sachez qu’un jour, tout cela disparaitra, c’est ce qu’on appelle l’évangile c’est à dire la Bonne Nouvelle.
Encore une invitation à ne pas réfléchir combinée à une argumentation qui se veut rationnelle. Job ne voit pas la contradiction entre un Dieu qui n’intervient pas dans notre décision et un séisme: croit-il que les séismes augmentent le pouvoir décisionnel des gens? En terme de choix éclairé, être mort, ce n’est pas très commode.
Voilà à travers de quoi vous passez et que vous ne comprendrez jamais tant que vous ne regarderez pas avec les yeux de la foi. C’est vrai que c’est difficile aujourd’hui mais nous avons une espérance quoiqu’il arrive. Est ce que cela parait fou, absurde, insensé, oui tout comme le fait de croire que l’univers aussi organisé et structuré sans implosé ou explosé tient du simple fait du hasard. Les haitiens et autres avons une autre visée, peut être un jour comprendrez vous aussi (sans amertune et rancune comme réponse).

Les yeux de la foi, c’est en fait une vision teintée par la doctrine, un modèle de compréhension ancré dans les croyances chrétiennes. Avoir de telles lunettes implique que l’on croit. Bref, si on croit, on croit.

Job admet que c’est insensé, tout comme le fait de croire que tout est le fruit du hasard (un autre homme de paille). Et il s’inclut parmi les sinistrés d’Haiti pour me souhaiter de comprendre un jour (??) le tout sans amertume, évidemment!

Publicités

Un commentaire

  1. Gabriel

    Intéressante réponse à une lettre qui ouvrait à tellement plus de commentaires. Seulement dans les extraits ici présentés, il y aurait eu tellement plus, mais je crois que tu as choisi les bons passages à commenter pour rester juste.

    J’aime particulièrement la gratuité d’une affirmation comme :
    « Je dirai aussi que les personnes qui ont une croyance, une espérance ont moins de taux de suicide, bénéficie du santé plus renforcée, sont plus attentif à ce qui les entoure. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s