Bombardement affectif

Si par curiosité vous allez un jour assister à un service religieux chrétien évangélique, vous risquer de constater un phénomène tout à fait étrange que nos amis anglais appellent le « love bombing« , le bombardement affectif.

Vous serez peut-être subjugués par la quantité d’amour émanant de vous nouveaux amis évangéliques. Ça peut sembler tout à fait sympa, et effectivement recevoir autant d’amour d’un coup donne un sacré coup de pouce à l’égo. En une seule soirée, vous avez 15 nouveaux amis.

Cependant, l’amour prodigué par certains types de groupes (pas toujours des groupes religieux) doit être considéré avec scepticisme. Si le groupe manifeste un intérêt anormal envers votre personne, vos intérêts, vos opinions, si cet amour soudain semble un peu exalté, trop bisounours, il faut se méfier.

Le bombardement amoureux peut également prendre la forme de propos négatifs, mais adressés à l’endroit d’idées ou d’autres regroupements que vous n’avez pas en haute estime. Ainsi, on entendra un représentant du système de vente pyramidale A critiquer le système B et l’accuser d’être une arnaque.

De même, les évangéliques vont parfois parler en mal des catholiques afin de montrer à l’athée s’étant aventuré dans leur église qu’ils ne sont pas « religieux », eux, même qu’ils sont même tout à fait d’accord avec  avec les critiques que le visiteur formule à l’endroit des religions. Tu es cool. Nous sommes comme toi. Donc nous sommes cool.

La caricature ci-bas ne vient pas d’un site visant à se moquer des religions, ni d’un site sur les sectes. En fait elle a été dessinée par un pasteur évangélique. (Cliquez dessus pour lire son blog, très intéressant). La légende dit « nous prétendons vous aimer, mais quand vous rejoindrez notre groupe nous allons totalement redéfinir ce que nous entendons par là. »

Le côté sombre du bombardement affectif est le suivant: vous êtes intéressant… dans la mesure ou vous êtes un membre (ou client) potentiel. S’il devient trop évident que vous n’êtes pas preneur, le groupe concentrera peut-être ses efforts ailleurs. Autrement dit, même l’analyse coût-bénéfice la plus élémentaire montre que ça ne vaut pas la peine de continuer avec vous.

Dans le jargon évangélo, vous serez alors un individu ayant un « coeur endurci », un « esprit de rébellion » ou « d’orgueil »  et qui est donc un « sol infertile ». Si vous souhaitez un autre « fix » d’amour intense, il faudra alors aller voir chez l’église voisine, puis l’autre, puis l’autre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s