La création: ex-nihilo?

Pour la plupart des créationnistes, Dieu a créé le monde à partir de rien (ex-nihilo). Les textes bibliques n’affirment pas cela clairement. Il existe en fait plusieurs passages impliquant une création à partir de matière déjà existante.

Prenons d’abord le tout premier verset de la bible. Genèse 1:1 semble insinuer que quelque chose pré-existait à l’acte créateur:

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. (Trad. L-S).

Le mot hébreux pour « commencement », berechit, désigne dans ce passage le commencement du monde, mais pas le commencement de toutes choses. Le premier verset de la Bible nous dit justement qu’il y avait une matière première informe, et que Dieu a créé le monde en ordonnant ce chaos originel.

L’Adam lui-même n’est pas créé ex-nihilo, mais façonné à partir d’argile. Parler d’une création ex-nihilo de l’homme est donc non seulement foireux sur le plan scientifique, c’est une lecture douteuse du texte de Genèse 1.

Pourquoi alors parler de création ex-nihilo? Excès de zèle?

L’auteur de l’évangile selon Jean, dans son fameux Prologue, ne semble pas croire une seconde que le berechit était le commencement de tout:

Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. (Jean 1:1-3, trad. de Jérusalem)

Ce passage est fort beau. Ici, Verbe est la traduction qui sert à remplacer mot pour mot le terme grec Logos. On en a déjà parlé un peu ici.

Le Logos n’est pas seulement dans ce passage pour faire joli et lui donner une couleur locale (on présume que Jean résidait à Éphèse au moment de la rédaction, et le concept de Logos est souvent associé à Héraclite d’Éphèse. Or, Héraclite a vécu 6 siècles avant la rédaction de l’évangile selon Jean. M’enfin.)

Au a compris que Jean tente d’associer le Logos à la personne du Christ. Au départ, le Logos était compris comme le principe qui apporte la Forme et la vie à la matière, qui serait autrement désordonnée et morte*. Cela présuppose encore un cosmos qui co-existait avec le créateur.

Qu’en est-il du troisième verset dans cet extrait? Il semble appuyer la création ex-nihilo. Mais peut-être pas. « Tout fut par lui » n’exclut pas la possibilité du dieu ordonnant un chaos originel.

Passons à un autre extrait:

C’est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit n’a pas été fait de choses visibles. (Hébreux 11:3, Trad. L-S.)

Étrangement, certains emploient ce verset pour affirmer que le texte parle de création ex-nihilo. On remarque pourtant d’emblée que, « formé » fait plutôt allusion à une mise en forme qu’à une création ex-nihilo. L’expression « a été formé » traduit ici le grec katērtisthai, littéralement « a été préparé« . Pas créé à partir de rien, mais préparé.

* Je fais les coins ronds ici; des thèses doctorales s’écrivent chaque année sur le concept de Logos, sujet complexe et fascinant.


Publicités

Un commentaire

  1. Torrieu

    Quand même surprenant que des thèses s’écrivent encore sur de la « science » vieille de 2600 ans et quand même pas croyable la puissance de ce livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s