Y’a pas que les curés qui peuvent avoir un comportement douteux

Nous avons amplement parlé des curés pédophiles. Pas encore assez, mais il serait injuste de se limiter aux curés. Parlons d’un cas étrange, celui de Michel Brisebois. Le Journal de Montréal le décrit comme

un individu inquiétant qui dirige une église évangélique, distribue des vivres aux démunis et contraint les bénéficiaires à écouter ses messages troublants avant de leur offrir à manger. 

C’est du grand Journal de Montréal, un article trash à souhait. Brisebois a une banque alimentaire; si on écoute son discours apocalyptique et qu’on lui donne 7$, on peut rentrer chez soi avec une bonne quantité de bouffe. C’est le principe de l’auditoire captive.

Brisebois parle d’extra-terrestres, de fin du monde, du nombre de la bête. Des trucs normaux, quoi. Quelle différence y a-t-il avec un homme né d’une vierge, avec un buisson qui parle? Aucune. Ce sont des croyances non fondées et, avouons le, un brin délirantes.

Quel est donc l’intérêt de mettre Michel Brisebois sous les projecteurs alors que des centaines de religieux imposent leur message à travers des banques alimentaires et autres oeuvres de charité?

Brisebois ou un autre, les E.T. ou le Saint-Esprit, c’est du pareil au même. Brisebois est simplement plus honnête dans son approche. Voici donc mon conseil: son discours délirant, à lui seul, vaut probablement le 7$ en terme de pur divertissement. En prime vous avez accès à des fruits et des légumes. Ce genre d’offre se trouve difficilement.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s