Une lettre démontre que le Pape a tenté d’étouffer une affaire de pédophilie

Ben16 aura du mal à se sortir de celle là. Bien qu’il soit déjà accusé d’avoir trempé dans plusieurs histoires de dissimulation de prêtres pédophiles, il y a maintenant une lettre qui circule et laisse peu de place à l’imagination. Le Figaro rapporte:

Dans une lettre de 1985, le futur pape se montre très réservé sur la destitution d’un prêtre californien ayant abusé d’enfants. De quoi relancer les accusations d’étouffement des scandales pédophiles pesant sur Joseph Ratzinger.

Dans La Presse Canadienne:

Le cardinal Joseph Ratzinger, avant de devenir le pape Benoît XVI, s’était opposé à la révocation d’un prêtre californien qui avait commis des abus sexuels sur des enfants, selon une lettre portant sa signature, dont l’Associated Press a obtenue copie vendredi.

La missive, écrite en latin et datant de novembre 1985, fait état d’inquiétudes sur l’effet qu’aurait la destitution du prêtre sur « le « bien de l’Eglise universelle ».

Que dit la lettre?

Il s’agit d’une véritable lettre, authentifiée par le Vatican, rédigée en latin et signée par le « Cardinal Joseph Ratzinger ». N’ayant pu en trouver le texte en français, nous tentons d’en rendre le sens en traduisant quelques passages de la traduction latin-anglais:

Ce tribunal, bien qu’il considère que les arguments présentés en faveur du [renvoi du prêtre accusé de pédophilie] sont d’une grave importance, juge qu’il est nécessaire de considérer le bien de l’Église aussi bien que celui du plaignant, et est incapable de connaitre les répercutions que pourrait avoir ce congédiement sur la communauté des fidèles, surtout lorsqu’on considère l’âge du plaignant.

Il est nécessaire pour cette congrégation de soumettre ce type d’incidents à une étude prudente et attentive, ce qui requiert un délai plus long.

Dans l’intervalle votre excellence ne doit pas manquer à entourer le plaignant des soins les plus paternels que possible, tout en lui faisant comprendre les raisons de ce tribunal, qui a l’habitude de favoriser le maintien du bien commun.

Ce qu’on peut déduire au minimum, c’est que Ratzinger demande aux autorités du diocèse concerné d’étouffer l’affaire et de bien faire comprendre à la victime que ses plaintes risquent de nuire à la réputation générale de l’Église Catholique.

La main dans le sac.

Publicités

Un commentaire

  1. Pingback: Hitchens et Dawkins veulent faire arrêter le pape « Le blog Libre sans dieu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s