Hitchens et Dawkins veulent faire arrêter le pape

Lorsque l’ancien dictateur Augusto Pinochet mis le pied en Angleterre en 1998, des militants pour les droits de la personne lui avaient tendu une ambuscade juridique qui mena à son arrestation.

Une équipe composée de juristes et des militants athées Richard Dawkins et Christopher Hitchens examinent actuellement la possibilité de faire arrêter le pape pour crimes contre l’humanité. Il y a actuellement de bonnes raisons de croire que Ben16 a, pour protéger la réputation de l’église catholique, activement camouflé des scandales de pédophilie au lieu de les amener devant les autorités.  En ce sens, il est complice et devrait être mis en examen.

Le considérer comme au-dessus de la loi n’arrangerait rien. Si n’importe qui d’autre avait fait ce qu’a fait Ben16 (un président de corporation, par exemple) avec ses employés, on peut être certains que la police aurait déjà eu une longue, longue conversation avec lui.

Qu’en est-il de l’immunité diplomatique? Pas un problème: le Vatican n’est pas officiellement un pays. Du moins, ce n’est pas un pays reconnu par l’ONU. Le pape n’est donc, aux yeux du tribunal pénal international, que l’évêque de Rome, rien de plus.

Le pape en prison. C’est à la limite d’être complètement absurde, mais c’est possible, en théorie. Dawkins est un rêveur qui s’assume: il fonce dans le plus grand moulin à vent, et le fait avec toutes les ressources dont il dispose.  Après tout, il y a peu de temps le philosophe Michael Ruse suppliait Dawkins d’arrêter son hystérie et de ficher la paix au clergé catholique. Ruse avoue maintenant qu’il avait tort, et que Dawkins était tout à fait justifié dans ses attaques. Ce genre de rêveurs, il en faudrait plus.

Note: contrairement à ce qu’on peut lire en suivant le lien en haut de l’article, Dawkins n’a pas l’intention de tendre une embuscade au pape et est tout à fait conscient que des démarches légales ne risquent pas de mener à une arrestation. Il a fait quelques éclaircissements sur son forum:

Even if the Pope doesn’t end up in the dock, and even if the Vatican doesn’t cancel the visit, I am optimistic that we shall raise public consciousness to the point where the British government will find it very awkward indeed to go ahead with the Pope’s visit, let alone pay for it.

Publicités

2 Commentaires

  1. Déréglé temporel

    Oui, je suis avec lui sur ce coup-là.
    Il en faut bien, Baltasar Garzón ne risque pas de mettre le pape en accusation comme il l’a fait pour Pinochet. Pas parce que Garzón est catholique (j’ignore s’il l’est), mais plutôt parce qu’il est plutôt occupé en ce moment, à se dépatouiller entre les procès qu’il fait et les procès qui lui sont intentés. Un vrai puzzle byzantin.
    Bref, tout ça pour dire que je suis d’accord pour que le pape n’ait droit à aucune immunité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s