Argument gnosticio-satanique et régression à l’infini

Suite à une discussion avec un baptiste, j’ai réfléchi à la théologie présentée par Philip Pullman dans sa trilogie Les Royaumes du Nord. Dans ces livres, le « dieu » est en fait le premier ange créé, qui décide de se faire vénérer et appeler « Seigneur » par les humains. Un humain devenu immortel, Enoch, finit par usurper à son tour le trône de ce dieu. J’ai jugé bon de donner un nom simple à cet argument: l’argument gnostico-satanique (AGS). En mettant de côté les particularités propres aux livres de Pullman, L’AGS peut se formuler comme suit:

Le Dieu vénéré dans la plupart des religions est un usurpateur ayant pris la place du véritable Dieu, lequel est le créateur de toutes choses mais est devenu graduellement inconscient du monde matériel au fur à mesure qu’il créait le monde à partir de sa propre substance.

Il y a plusieurs arguments en faveur de l’AGS:

  • Les êtres nommés « diable » et « démons » sont en fait les êtres surnaturels ayant contesté l’autorité de l’usurpateur, ce qui leur a valu d’être expulsés du paradis.
  • Aucun dieu véritable ne voudrait être vénéré, c’est plutôt le propre d’un usurpateur vaniteux.
  • Cette théologie propose une solution au problème de la toute-puissance divine: plus Dieu crée le monde, plus sa personnalité se dissout dans celui-ci. Comme dans le gnosticisme, plus on s’éloigne du point central (Dieu) plus dieu « oublie » qu’il est dieu et se fond dans le monde matériel.
  • Les institutions religieuses servent à consolider le pouvoir de l’Usurpateur, elles nous incitent à le reconnaitre que le seul vrai dieu ainsi qu’à l’adorer.
  • Certaines des « preuves » de l’existence de Dieu fonctionnent toujours dans ce modèle, cependant elles pointent vers le Dieu Créateur, et non l’Usurpateur.

Bien entendu, tout ceci n’est que spéculation, aussi vraisemblable que les histoires de Monstre de Spaghetti Géant. Mais ce modèle théologique en vaut bien un autre. Ce n’est quand même pas plus idiot que les vierges enceintes et les ânes qui parlent.

« Irréfutable »?

Comme tout bon système fermé, l’AGS ne peut vraiment être réfuté. Toute tentative pour justifier le fait que Yahvé est le vrai dieu ne résulterait qu’en un « …et c’est exactement ce que l’Usurpateur veut que tu crois! » L’AGS ne peut être réfuté par la voie de la théologie puisqu’il inclut toute théologie possible dans un sous-ensemble de son propre modèle, il suffit d’ajouter « et tout ça a été rendu possible par le vrai Dieu Créateur! » En ce sens, l’AGS est aussi valide que n’importe quelle croyance en Yahvé/Dieu/Allah.

En cas de panique, on pourrait toujours affirmer que l’adversaire fait partie du complot de l’Usurpateur, ou du moins qu’il sert ses buts sans s’en rendre compte. Si on se sent un peu coquin, on peut toujours ajouter un autre Dieu, et affirmer qu’en fait le Dieu Créateur est aussi un usurpateur! Du coup, parmi les adeptes de théories du complot, on serait l’équivalent de celui qui affirme que les théories du complot sont le fruit d’un complot. C’est encore plus tordu, comme logique, mais c’est aussi le joker qui bat toutes autres cartes.

C’est ce qui est amusant quand on tient absolument à arrêter une régression à l’infini: on arrête là où on veut. Si le croyant est prêt à placer un Dieu derrière le Big Bang, alors pourquoi ne pas placer un Dieu derrière le Dieu, et un autre, et un autre? Il faut s’arrêter quelque part, dira le croyant. Alors pourquoi s’arrêter à ce point précis? Pourquoi pas là, où là?

Publicités

Un commentaire

  1. Gabriel

    J’aime bien cet argument! Il est divertissant et donne un ton plus narratif à la théologie (pas qu’elle ne l’était pas). Ce n’est pas bête comme lecture. Comme quoi on peut se faire une théologie aussi vite que… bien… qu’on fait un spaghetti!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s