Meutre d’Aqsa Parvez: la prison à vie pour ses assassins

Aqsa Parvez, seen here in a photo from Facebook.

Aqsa Parvez était cette jeune femme canadienne qui a été étranglée par son frère et son père athée musulman pour avoir voulu prier refusé de porter le voile.

Les assassins viennent de plaider coupable aux accusations de meutre prémédité. Prison à vie, possibilité de libération dans 18 ans. Pas si mal. La libération est généralement possible après 10 ans. Mais c’est surtout le relativisme culturel qui vient d’être condamnée. Dans le Devoir:

Aqsa était la seule des filles à exprimer clairement son refus de porter le hidjab. La seule à avoir contesté le choix familial d’un époux choisi pour elle, un cousin vivant au Pakistan. La seule à vouloir travailler. La seule à avoir osé demander de l’aide — on ne peut d’ailleurs ici accuser la société d’avoir ignoré la détresse d’une comparse, car quelques personnes clés à son école, de même que les parents de ses amis, ont tenté de l’extirper du milieu familial.

Aqsa avait prévenu son vice-principal: «Mon père va me tuer.» Ce qu’il a fait, apparemment aidé de son fils, ou vice-versa. Dans l’interrogatoire effectué par les policiers quelques instants après le drame, la mère, Anwar Jan, rapporte les propos de son mari, qui explique son geste: «C’est mon insulte! Ma communauté dira que je n’aurai pas été capable de contrôler ma fille. Elle m’a mis à nu!»

L’horreur colore ce crime, drapé d’une fausse fierté avec son étiquette «honorable». Les deux hommes ont plaidé coupable à un chef de meurtre non prémédité, ce qui les destine à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 18 ans. Dans les faits, le crime d’honneur n’a rien d’un geste non prémédité, bien au contraire! Il est souvent planifié, accepté par le conseil de famille, organisé, orchestré jusque dans le moindre détail et perpétré avec la complicité des proches.

Extrait superbe de Mario Roy dans La Presse:

Des bataillons de leaders d’opinion, y compris féministes, y compris radicales, luttent sans relâche pour le port des signes ostentatoires de l’oppression des femmes. De celui, par exemple, que la jeune Aqsa Parvez, elle, ne voulait pas porter… Réalise-t-on vraiment la teneur de ce message?? Pas le message envoyé, dégoulinant de bons sentiments. Mais le message reçu. Reçu par ceux qui, toujours au buffet des valeurs, n’ont pas choisi celle de l’égalité?

Ceux-là comprennent: ici, pas besoin de se gêner.

Il faut à l’évidence rectifier les erreurs de perspective que nous avons commises dans le récent passé.

Non, la société n’est pas une cage peuplée de rats de laboratoire mis à la disposition des ingénieurs sociaux. Non, la réalité n’est pas politiquement correcte: elle tue quand on la snobe. Eh non, les cultures ne sont pas toutes égales: ce sont les personnes qui le sont, pas leurs lubies.

Publicités

5 Commentaires

  1. Déréglé temporel

    D’accord sur l’analyse générale de ton billet, mais pas d’accord sur l’appréciation de l’édito de Mario Roy, qui est une véritable merde. Mal écrit, dépourvu de structure, il pose une question en début d’article à laquelle il ne répond jamais, et répond en fin d’article à une question qu’il n’a jamais posé. Le procédé est vicieux et démagogique.

  2. Déréglé temporel

    Si un crime d’honneur est un crime planifié, comment se fait-il qu’on parle si vite de crime d’honneur dans un cas où il a toute les apparences d’une agression spontanée?
    http://tiny.cc/421z0

    Dans l’article que je réfère, on fait aussi mention de la famille Shafia. À l’époque, on avait eu des témoignages dans les médias qui rapportaient combien la communauté afghane était choquée par cette histoire. Mais c’est comme si ça avait passé dans le beurre, on a continué à dire que pour les Afghan c’est normal et que ça fait partie de leur culture. Alors pourquoi si c’est si normal pour eux, pourquoi ça a causé une commotion dans la communauté?

    • libresansdieu

      Ton tiny ne fonctionne pas donc j’ignore de quel crime il est question. Mais dans le cas de Parvez il s’agit d’un meurtre prmdit. Pour la famille Shafia aussi, comme on le sait maintenant.

      Quand Aqsa Parvez a t tue il y avait eu de beaux communiqus d’associations musulmanes qui, demi mot ou directement, approuvaient le geste. Le mot d’ordre tait « il y a des meurtres partout, a n’a rien voir avec l’Islam ». D’autre part on avait des musulmans connus qui mettaient le gouvernement en garde contre les « crimes d’honneur », notamment le Congrs Musulman Canadien. Bref, les communauts ne sont pas homognes. C’est une nuance que les journalistes ont souvent du mal saisir. 🙂

  3. Déréglé temporel

    « il y avait eu de beaux communiqu�s d’associations musulmanes qui, � demi mot ou directement, approuvaient le geste. Le mot d’ordre �tait « il y a des meurtres partout, �a n’a rien � voir avec l’Islam » »

    ça ressemble plutôt à une distanciation qu’à une approbation quant à moi…

    Je te remets le lien en long: http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201006/14/01-4289851-tentative-de-meurtre-a-dorval-encore-un-crime-dhonneur.php

  4. Déréglé temporel

    Tiens, un bel article dans la Tribune dont les premiers paragraphes ont le mérite de remettre les pendules à l’heure.
    http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/opinions/201007/06/01-4295927-les-parents-immigrants-sont-ils-traditionnels-.php

    Ça fait du bien à lire après les délire de Mario Roy:
    « Et là encore les associations hâtives, les stéréotypes généralisants et les dérapages racistes sont de la partie. Il est d’abord important de bien séparer et cadrer les choses. Les crimes d’honneur ne sont pas des rites traditionnels ni religieux, ils sont réprimés et interdits dans la grande majorité des pays d’où viennent les immigrants, un crime reste un crime quel que soit celui qui le commet, les immigrants sont soumis comme tout citoyen à la justice du pays dans lequel ils vivent et ils le savent. Finalement on ne peut pas faire l’équation simpliste immigrants- traditions. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s