Suaire du Turin et proportions du visage

Dans le dossier « suaire de Turin: qui est-ce qui s’est torché avec? », quelques détails à ajouter. Ou, plutôt, une expérience fort simple.

Voici le visage sur le linceuil:

Le visage a, sur cette image, environ 455 pixels de hauteur. Le front a environ 190 pixels de hauteur, pour un ratio de 2.4 : 1. Comme l’expliquent des dizaines de manuels et sites de portraitistes, les proportions normales du visage humain (on parle ici de moyenne) sont d’environ 2 : 1. Le « Jésus » a donc une déviation d’environ 17% par rapport au standard.

Comparons avec un autre homme qui est autant Jésus que l’homme-du-linceul: j’ai nommé Jim Caviezel, qui jouait le rôle de Jésus dans le film de Mel Gibson, La Passion du Christ.

À partir de cette photo, le ratio de Caviezel est de 1,89 : 1, ce qui donne une déviation de 5%. Des estimations faites à partir de d’autres photos nous donnent des valeurs similaires – par exemple ce cliché de face qui donne une proportion très près du 2 : 1.

Le ratio de l’homme-du-suaire (2.4 : 1) est donc assez éloigné d’un être humain normal. Toutefois, il ressemble beaucoup à des représentations de Jésus datant de l’époque à laquelle le suaire a été fabriqué. Reprenons une des toiles employée dans notre article précédent:

 détail d'une représentation de Jésus datant du 14e siècle.

Détail d'une représentation de Jésus datant du 14e siècle.

Pas évident de ne pas tenir compte de la barbe et de l’épaisse tignasse, mais le ratio possible varie entre 2.3 : 1 et 2.7 : 1. Encore un Jésus au front minuscule, avec les yeux très hauts dans le visage.

En fait, quand on compare le suaire à des peintures religieuses du 14e siècle, on a l’impression que les artisans du Saint Linge ont simplement reproduit une peinture mais en éliminant l’espèce de coupe « afro ».

À venir: le Suaire de Turin et les proportions des bras.

Advertisements

13 Commentaires

  1. ced

    Les adversaires du Saint Suaire ont devant eux des jours très sombres à vivre !
    Ce linceuil est celui de Jésus Christ de Nazareth, Dieu incarné, tué par les hommes qui ne supportaient pas son message d’amour.

    • dede59

      Fétichisme inapproprié. Ce genre d’attitude , le culte d’objets « saints » et des reliques, fait le beurre des marchands d’objets de piété. Un croyant authentique n’a pas besoin de ce genre de béquilles. Il vaut mieux réfléchir un peu au lieu de tout gober parce qu’on ne sait qui a décrété un jour que ceci ou cela était « sacré ».

  2. Pingback: Proportions faciales et suaire de Turin (suite) | Le blog Libre sans dieu!
  3. Sigmund

    Ce que j’adore, c’est l’argumentation complète et foudroyante qui est déployée par le fan du linceul… J’aimerais bien qu’il développe, histoire de voir s’il croit uniquement parce qu’il a des preuves historiques et scientifiques de ce qu’il avance, ou s’il se contente juste d’écouter ce que lui raconte son prêtre…

  4. jim

    areter de dire des choses qui faut pas sur jesus par se que s est lui qui vous a créer et personne d’autre et vous etez ses enfants et meme vos anfants sont aussi les siens tout est a lui si il le veux il n’a qua a souffller et tout le monde meurt alors faite bien attention en 2011 merci beaucoup et Dieu pardonne vos pecher a tous

  5. dede59

    « – Jésus, casse-leur la figure à ces salauds d’incroyants qui ne veulent pas t’adorer et fais-les brûler en enfer pour moi ».
    -« Retires-toi loin de moi, démon, car il est dit « tu n’adoreras pas de vaines idoles »
    Demander au christ de souffler pour faire mourir tout le monde, c’est pousser le bouchon un peu trop loin, d’autant plus que l’absurdité du culte des reliques a été démontré. Si vous avez besoin de telles breloques et de telles béquilles pour vous conforter dans vos croyances, vous êtes bien à plaindre. En appeler au christ pour éliminer tout ceux qui ne pensent pas comme vous est révélateur du fanatisme le plus extrême. Heureusement que ce genre de prières n’est jamais exaucé.

  6. luestan

    Dans les cours de dessin élémentaire, on apprend que la ligne des yeux est au milieu de la tête. Mais la tradition picturale médiévale n’est pas réaliste parce qu’elle privilégie la partie visage de la tête. Il faut ajouter que si ce tableau était réellement un suaire ayant recueilli l’empreinte d’un visage sur lequel il était appliqué, il devrait être deux fois plus large, car il correspondrait à la mise à plat d’une surface courbe (la distance sur le visage entre les deux naissances des oreilles devrait être au moins égale à la hauteur de la tête).
    P.S.: La croyance à la réalité historique du suaire n’est un article de foi dans aucune religion.

  7. geekengog

    Et ton calcul est astucieux mais tes conclusion complètement erronées… Si le linge était posé sur un corps, il est normal que l’image soit déformée. Pour confirmer ou infirmer ton hypothèse, il faudrait comparer tes résultats avec des simulations.
    Dans tous les cas, faux ou vrai, le suaire de Turin constitue une relique exceptionnelle, car dans le premier cas, le faussaire était un génie historique et anonyme, dont on n’arrive pas à percer le mystère après plusieurs siècles, et dans l’autre, c’est une coincidence scientifique spectaculaire : l’image d’un homme qui a révolutionné des concepts sociaux pour plusieurs siècles, accidentellement photographié sur un morceau de tissu, 2000 ans avant l’invention de la photographie! De quoi donner le vertige. Pourtant l’impossible (faux ou vrai) s’est produit et on va en jaser encore longtemps.

  8. Yopai

    geekengog :
    Je ne sais pas, à la lecture de votre commentaire, si vous êtes athée, déiste ou théiste; quoi qu’il en soit, je vous sais gré d’avoir posté un commentaire construit et argumenté.
    J’avoue m’être fait la même remarque : le genre d’arguments développé dans ce billet doit être absolument rigoureux pour pouvoir éclairer (je suppose que c’en est le but) des gens qui ont des doutes sur l’authenticité de ce suaire. Sans cela, il n’est qu’une pierre de plus dans une mare d’arguments pro- ou anti-authenticité qui n’ont aucune chance de convaincre.

    L’argument de la proportion doit néanmoins être suffisamment révélateur pour se poser la question. Si l’on fait l’expérience réelle, la déformation ne serait-elle pas la même dans toutes les directions, et la proportion serait donc (sensiblement) la même ? Ou, si j’ai bien compris l’argument de luestan (qui s’y connait visiblement mieux que moi), la proportion se rapprocherait au contraire encore plus de celle d’un carré ? L’observation de ce fait doit nous amener à formuler des hypothèses, et à les vérifier par des expériences. Un test grandeur nature indiquerait alors si les proportions sont cohérentes ou pas avec ce que ce suaire est censé représenter. (Notez que, s’il ne l’est pas, beaucoup de croyants continueront à penser que c’est le saint-suaire, mais que comme sa nature est divine… Quand on croit, on croit ce qu’on veut, c’est bien ça le problème)

    Et je crois que ce type de billet est là pour ça : permettre d’amener une réflexion sur un point précis (ici l’authenticité du suaire); la réaction – j’ai envie de dire viscérale – de certains croyants à défendre l’authenticité du suaire tend au contraire à prouver la formidable emprise qu’une croyance peut exercer sur des individus parfois très instruits.

    Ced, Bien aimé de Jésus Christ, jim :
    Vous avez le droit de ne pas être d’accord; mais pourquoi donc vouloir que les athées taisent ce qu’ils pensent (penser est-il donc un crime ?), ou qu’ils aillent mourir en enfer (au passage, j’avoue ne plus bien me rappeler mes cours de catéchisme, mais je crois que la conclusion était : l’enfer existe, mais personne n’y va car Dieu, qui est bon, ne peut que pardonner) ?
    Pourquoi une remarque technique et concrète vous fait-elle souffrir au point qu’elle reçoit des propos aussi fanatisés, au lieu d’arguments ?
    Être athée, c’est en premier lieu examiner les choses par la raison. Essayez de nous convaincre qu’il y a des preuves irréfutables de l’existence de Dieu, du caractère divin de Jésus-Christ. Si vous y parvenez, ce sera (sans doute) que vous avez raison. Si vous n’y parvenez pas, n’utilisez pas le fanatisme et la croyance aveugle, elles ne vous serviront à rien dans ce combat (cf. les billets sur Markuze)

    (Désolé pour la longueur)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s