Une faible défense du mouvement évangélique

Brett McCracken est un auteur chrétien qui est surtout connu pour ses critiques de film dans Christianity Today et, plus récemment, un ouvrage sur les jeunes chrétiens branchouilles (on en parlera bientôt).

J’ai lu quelques unes de ses critiques de film. McCracken a un modus operandi assez simple: voir ce que le film dit des chrétiens, et dire que le réalisateur ne sait pas de quoi il parle… tout en s’engageant dans le type de comportement que le film dénonce.

Sa critique de Jesus Camp, par exemple, parue dans Relevant en 2006. Tout en prétendant que le film exagère et présente un protrait caricatural du monde évangélique, il n’hésite pas à minimiser ce qu’il voit. Pour lui, des enfants de 7 ans en sorte de pseudo-trance religieuse, qu’on incite à épouser les valeurs ultra-conservatrices de la droite religieuse… tout à fait normal.

Bref, l’idée que ce film puisse être choquant ou effrayant pour des non-évangéliques (athées ou pas) ne parvient pas au cerveau de monsieur McCrocken.  Celui-ci tente en même temps de dire qu’il ne croit pas cela tout en défendant les opinions en question. Il est au moins constant dans son incohérence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s