Comment justifier un massacre par la Règle d’Or

Il est facile de justifier un massacre, du moins d’après ce texte de théologie de bistrot. Yahvé a massacré tous les premiers nés d’Égypte! Ça fait beaucoup de monde.

Commençons par diminuer le total en jouant un peu sur les mots. Le dieu n’a pas vraiment tué tous les premiers nés, puisqu’il y avait des premiers nés qui étaient déjà morts. Et puis si la famille d’Égyptien possède une ânesse, que celle-ci a eu des petits. Alors le premier né de la famille (on y inclut les animaux, c’est plus commode) est un âne, ce qui sauve la vie du premier né humain.

On peut imaginer l’ange de la mort qui parcourt l’Égypte et massacre les enfants. Pendant ce temps, une femme est en train d’accoucher de son premier enfant. Juste à côté dans la basse-cour, l’ânesse est aussi sur le point de mettre au monde son premier petit. Et là on entend l’ange de la mort: « Non mais bordel, vous allez pas vous dépêcher? Moi je dois tuer chaque premier né! Décidez vous à la fin! C’est l’humain ou l’âne qui va venir en premier? »

L’auteur se retrouve quand même avec des dizaines de milliers de bébés morts sur les bras. Que faire? Dire qu’ils l’ont bien mérité. Les Égyptiens ont, toujours selon la Bible, eux-même tués bon nombre de bébés hébreux. Bien fait pour eux!

Quoi, ce n’est pas juste? Mais si! La Règle d’Or explique tout. Ce principe de réciprocité, que l’auteur confond avec l’ancêtre présumé dudit principe (la loi du talion) affirme en sorte qu’on ne doit pas faire aux autres ce qu’on ne voudrait pas qu’on nous fasse. Et qu’on doit faire aux autres ce qu’on voudrait qu’on nous fasse. Par exemple, je n’aime pas que les autres arrivent en retard, donc je m’efforce d’être ponctuel.

Quel est le lien avec le massacre de bébés, je me le demande.

La Règle d’Or ne signifie pas qu’on doit systématiquement se venger dès qu’on nous fait du mal. La Règle d’Or, qu’elle soit ou non un prolongement historique du Talion, ne signifie pas qu’on doit rendre le mal par le mal. En fait, la Règle est opposée à la vengeance.

Si je n’aime pas qu’on me fasse X, je dois assumer que l’autre aussi n’aime pas cela. Lui faire X, même si c’est par vengeance, c’est donc lui faire quelque chose que je ne veux pas subir, ce qui enfreint la Règle d’Or.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s