Le Frère André, l’athéisme, et les superstitions au Québec

Je suis à vélo avec l’amoureuse dans le coin de Granby. Roule, roule. Reconnait une enseigne: Foglia avait dit que c’était bon, ce café, on essaie? C’est un athée et il adore le vélo. Preuve qu’il a bon goût. Nécessairement, ce bon goût doit s’étendre aux pâtisseries.

La serveuse arrive avec nos cafés. « Dites-donc, madame, il vient-tu pour vrai, le Foglia? » « Sais pas. Pas pendant mon shift en tout cas. »

Passe au magasin de bicycle. Ils doivent le connaitre, là-bas. « Dis-donc, il doit venir Foglia? »

« Je l’ai vu », qu’il me dit. « Une fois: je roulais dans le coin et je vois un vieux bonhomme sur un vieux dix vitesse. Il arrivait en sens inverse en flottant dans un grand chandail de laine. »

Et c’est probablement le plus proche du vieux chialeux que je ne serai jamais.

Bref, Foglia, dont j’ai tenté ici, assez pauvrement, d’imiter le style (l’anecdote demeure vraie dans une bonne mesure), nous livre cette pensée:

LES ESCARGOTS – Parlant de Dieu, ce n’est même pas vrai que je n’y crois pas. Ne pas croire en Dieu supposerait que je me sois au moins posé la question de son existence. Jamais. Pas une fois je ne me suis demandé si Dieu existe.

Pensez à une question idiote: l’escargot est-il daltonien? Pourquoi diable devrais-je m’intéresser au daltonisme des escargots? Pareil pour Dieu.

Pensez à la foi. Tous ces gens qui ne se sont jamais demandé non plus si Dieu existe et qui croient. Pensez maintenant à la non-foi. Voyez bien.

On comprend son point: tout le monde s’en fout, au fond, les athées ou les croyants étant à peu près au même niveau d’interrogation quant à la chose religieuse. Le croyant lambda aussi, il se fiche bien de la théologie. Et en effet les cathos que je connais (la plupart en tout cas) ne se soucient pas du tout de l’existence réelle de Dieu. La Bible? Jamais vraiment lu, qu’on me dit.

Le frère André? Même farine. C’est une autre superstition, qui plait aux gens qui ne se posent pas de question. On voit quand même un petit côté « je suis ignorant et fier de l’être » dans tout ça, non? On se complait pas mal dans nos superstitions.

Enfin. Deux approches, donc:

  1. Je me pose pas de questions, je suis croyant;
  2. Je me pose pas de questions, je suis athée.

Le problème avec ça, ou en tout cas mon problème, c’est que je m’en pose des question. C’est que moi je trouve que la vision chez les escargots c’est un sujet fascinant. Je suis fou, comme ça.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s