Et pourtant, il baisent…

Article étrange dans Christianity Today concernant l’abstinence sexuelle. L’article n’est pas un aveu de défaite, mais presque. La promotion de l’abstinence dans la communauté évangélique, ça ne fonctionne pas vraiment: environ 80% des couples de jeunes évangélos baisent quand même.

Je leur dit bravo. Je félicite tous ces jeunes qui ont écouté leur bon sens plutôt que leur pasteur. Je les félicite pour ne pas avoir gobé ces histoires douteuses au sujet de rapports pré-maritaux qui allaient gâcher leur vie et d’orgasmes gargantuesques qu’ils allaient éprouver si et seulement s’ils attendaient jusqu’au mariage. Encore une fois, bravo. Je leur souhaite une sexualité sans culpabilité inutile. Il n’y a rien de mal à s’aimer.

Réalisant soudain que les jeunes baisent, l’auteur propose une solution drastique mais pas tellement originale: encourager les chrétiens à se marier plus jeune:

Evangelicals tend to marry slightly earlier than other Americans, but not by much. Many of them plan to marry in their mid-20s.Yet waiting for s

ex until then feels far too long to most of them. And I am suggesting that when people wait until their mid-to-late 20s to marry, it isunreasonable to expect them to refrain from sex. It’s battling our Creator’s reproductive designs.

T’as compris? Dieu veut que vers 25 ans tu sois mariée et en train de faire des petits bébés, ma jolie.

Pourtant, plus loin, l’auteur nous met en garde contre le mariage « juste pour le sexe ». Alors c’est lequel des deux? On écoute nos « hormones », ou pas? On voit bien que le baratin pro-abstinence ne colle pas, et il ne collera jamais, peu importe comment on le reformule.

La solution proposée, se marier jeune, n’arrange rien. Si les jeunes voulaient se marier plus tôt, ils seraient déjà en train de le faire. Ce qu’ils veulent maintenant, c’est poursuivre des objectifs différents: études avancées, voyages, expérimentations amoureuses, etc. Ils veulent vivre leur jeunesse, quoi.

Le mariage, vu comme une entrave à ces objectifs, devient un objectif secondaire, et est repoussé à plus tard. Ce qui est tout à fait normal et sain.

 

Publicités

2 Commentaires

  1. Jean-François

    Ce qui est dommage, c’est que ces jeunes ne savent pas utiliser un condom… Ah, mais ça, c’est ce que ceux qui ne semblent pas bien se réconcilier avec la réalité voulaient.

  2. meteo

    Avoir un condom chez soit signifie que l’on a par avance l’intention de faire l’amour en dehors du mariage, que l’on s’en donne les moyens. Et ca, d’un point de vue evangelique, c’est inacceptable. Puis, plus tard, lorsque les deux jeunes evangeliques sont seuls et que les principes ne jouent plus autant leur role, il n’y a pas de condom a la maison. Resultat: amour sans condom a cause des convictions au lieu de l’amour avec condom s’il n’y avait pas eu ces convictions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s