Spammer une conversation… pour Jésus!

Je suis assis dans un restaurant avec des amis, en train de discuter de la valeur artistique du film Orange Mécanique autour d’un pizza. Le type de la table voisine se lève et nous sort: « Ce que vous dites là n’a aucun sens! Comment pouvez-vous admirer un film qui fait la promotion du meurtre et du viol? »

On lui explique que le film est une critique de la société hyper-violente. Il nous baragouine quelque chose impliquant « Jésus ». Genre « Jésus m’a dit de vous dire que ce film est mal, donc il est mal! »

Je lui dit que j’ai vu ce film pour la première fois dans un cours de psychologie. Il semble être également contre les cours de psychologie. Je ne comprends plus rien de ce qu’il raconte alors je lui indique qu’il s’est suffisamment ridiculisé et que la conversation est arrivée à sa fin.

Hier, j’ai enfin compris ce qui s’est passé. Le terme est « jesus juking« . C’est une manière de faire dérailler une conversation dans l’espoir d’y intégrer « le message de Jésus » coûte-que-coûte. Dans le monde évangélique, c’est l’équivalent dialogique du « spam ». Je suis heureux d’apprendre que cette pratique est considérée comme une nuisance par certains évangéliques – la majorité, j’espère.

Le « juking » que j’ai connu le plus souvent dans mes Conversation avec des Évangélos(tm) est de forme silencieuse. La discussion arrive sur un certain sujet et soudain je sens ce regard condescendant signifiant à peu près « ce que tu dis n’est pas intéressant, tu devrais chercher à connaitre Jésus à la place ». Je vous le jure, à la longue on peut voir tout ça dans un simple regard!

Ou peut-être pas tout à fait… n’empêche que les évangélos que je côtoie ont une aptitude prodigieuse à incorporer leur ami « djizos » aux endroits les plus inusités et souvent de manière très subtile.

Une méthode de spam dialogique chrétien que j’ai pu remarquer est celle ci: l’anecdote impliquant une coïncidence surprenante. Exemple: « j’avais besoin de deux pneus d’hiver, et en même temps mon voisin m’annonce qu’il a deux pneus d’hiver en trop! » On aurait tendance à répondre justement que c’est une coïncidence surprenante. Mais, avec l’expérience, on reconnait là un « témoignage » ou une « parole » que l’on « partage » (jargon évangélo pour « anecdote édifiante »). Seulement, le croyant a retiré la partie où on apprend que c’est Jésus qui a fait en sorte que cette situation se produise.

Enfant, mes amis et moi avions développé une contre-technique de spammage dialogique pour répondre par l’ironie à un ami Témoin de Jéhovah. Lorsqu’il amorçait une anecdote du type décrit ci-haut, on essayait d’anticiper la chute et de la rendre tout à fait explicite: « C’est alors que Jéhovah est arrivé avec deux pneus d’hiver! Non, Jéhovah a transformé l’auto de ton père en moto, comme ça il n’avait plus besoin des deux autres pneus! » Et ainsi de suite. Lorsque l’anecdote avait un dénouement aux conséquences négatives, on ironisait encore sur les pouvoirs de Jéhovah: « Tiens, cette fois Jéhovah a décidé de ne pas t’aider », « Qu’est-ce qui se passe, Jéhovah est en grève? », etc.

Et ainsi de suite, ce n’était pas très méchant mais assez efficace pour mettre notre ami en colère. Je me demande si cela a pu le faire réfléchir sur les agissements (ou plutôt non-agissements) de son Jéhovah. Peut-être. Si seulement j’avais pu appliquer cette ironie à ma propre religion à l’époque, j’aurais pu moi-même réaliser deux ou trois trucs et ressortir de l’expérience un peu moins con.

Publicités

Un commentaire

  1. Lue-Yee Tsang

    Le « Jesus juking » m’ennui aussi, bien chrétien. En tout cas, le sentiment s’exprimant « ce que tu dis n’est pas intéressant, tu devrais chercher à connaitre Jésus à la place », c’est motivé par une théologie anabaptiste, qui divise la vie humaine de la vie du Christ. À mon avis, même « pieux », plein de componction, le « Jesus juking » n’est ni orthodoxe ni courtois, donc je le déplore aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s