Est-il raciste de critiquer l’islam?

Un précédent billet nous a amené à nous interroger sur la notion de race, de groupe identitaire, de « racisme culturel« . Maryam Namazie est une activiste iranienne qui se bat pour les droits de la personne. Elle critique souvent l’islam… fait-elle preuve de « racisme culturel »?

Namazie parle souvent de la sharia, de la laïcité et des droits de la femme. Par exemple, dans un billet publié pour la Journée des Femmes, elle écrit:

Equal Rights movements in many countries have achieved much in the past 100 years, ironically Iranian women’s struggle for freedom and equality is hostage to medieval laws imposed by the Islamic regime in Iran.

Women of the world come together on this day to celebrate their achievements and re-affirm their commitment to continue their fight for the complete equality of all women throughout the world.

We invite all individuals and groups advocating equal rights to join us between March 3-13: organize conferences, seminars, rallies, concerts, petition writing campaigns and other innovative initiatives. Our primary focus will be the abolishment of gender apartheid and the abolishment of mandatory dress codes (hejab). We ask you to stand with us, and condemn violation of Women’s rights in Iran.

Elle condamne le gouvernement islamiste d’Iran et milite contre la discrimination (qu’elle qualifie d’apartheid anti-femmes) qui sévit dans ce pays en raison de lois moyenâgeuses imposées par le régime islamiste. Même que, pour Namazie, défendre les droits de la femme au niveau international implique nécessairement de repousser l’avancée de l’islamisme. Est-ce raciste?

Elle ose même dire aux musulmans comment vivre leur islam (oh lala!) en affirmant que seul un islam (et cela s’applique à toutes les religions) libéral peut coexister avec les valeurs du 21e siècle. La religion doit être poussée dans le coin, on doit lui retirer son pouvoir politique et lui faire servir de la soupe aux nécessiteux:

Religion in general and Islam in particular can only be considered liberal and reformed (at face value at least) when it has been pushed in a corner and out of the public space – when it has been forced to run soup kitchens rather than courts and Islamic Assemblies.

Si la religion est en conflit avec les droits humains, alors la religion a tort et elle doit se réformer, sans quoi ce sont les droits humains qui seront bafoués. Cet effort procède des mêmes droits humains qui visent à défendre les gens contre la discrimination raciale. Si on ne peut m’enlever un droit en raison de ma race, je ne vois pas pourquoi on m’en enlèverait un en raison de mon sexe.

Dans les cas où la religion devient l’institution qui est coupable de discrimination, cette institution ne peut s’attendre à ce que les principes protégeant les droits de la personne s’étende à elle.

2 Commentaires

  1. Déréglé temporel

    Je suis d’accord avec la conclusion, mais je vais formuler une critique:

    « Est-il raciste de critiquer l’islam? »

    Poser la question, c’est y répondre, et c’est pourquoi cette question est un sophisme.
    On la rencontre d’ailleurs souvent sur des sites racistes. Oui, j’ose dire raciste, car je ne vois pas la pertinence d’une distinction dure entre le racisme « traditionnel » ou « scientiste » et l’ethnophobie qui frappe de nos jours les musulmans.
    Sur la base de cette question, j’ai vu des féministes et des militants de la laïcité s’associer à des militants d’extrême-droite et des sympathisants de l’Opus Dei. (il n’y a qu’à faire un petit tour sur Point de Bascule ou dans sa sphère nauséabonde pour s’en rendre compte). C’est dire si elle est propre à brouiller les repères.

    Qu’on me permette donc de reformuler la question correctement: Au service de quoi critiquer l’islam est-il, ou non, raciste?
    Qu’on regarde la situation de la France actuellement et on ne pourra nier qu’il existe un discours haineux visant les Musulmans, et dont son aussi victimes les athées procédant d’un milieu musulman, les Juifs et les Chrétiens Arabe ou Proche-Orientaux (coupable, par association, de délit de faciès) et potentiellement toute personne associée à un symbole identitaire proche de l’islam (ainsi le phénomène de vandalisme touchant les fast-food à kebab, né sensiblement en même temps que le vandalisme touchant les mosquées). Un coup d’oeil aux statistiques françaises de criminalité montre une croissance rapide des crimes haineux à l’encontre des Musulmans. Peut-on nier que ce discours de haine trouve ses justifications dans la critique, soi-disant légitime (plus exactement: légitime dans l’absolu, moins dans certains contextes), de l’islam?
    Le contexte social et politique d’aujourd’hui ne nous permet plus de poser la question « est-il raciste de critiquer l’islam? » dans le seul cadre du débat d’idée, théorique et sémantique. Il faut voir quel est le projet qui se cache derrière chaque critique de l’islam pour voir si on a, ou non, affaire à du racisme.

  2. guilmaille

    Depuis Voltaire, depuis le siècle des lumières il est permis de critiquer toute religion, tout système politique, toute philosophie et donc en particulier l’islam par contre et ce n’est pas la même chose on ne peut s’attaquer à un individu pour sa race, sa religion ou son appartenance à un groupe ethnique, critiquer l’islam ce n’est donc pas critiquer un individu, oui je sais les islamistes ont presque réussit à nous faire croire que critiquer l’islam c’était du racisme, par contre quand le coran dénigre les juifs, les mécréants, là ce n’est pas du racisme, attention le politiquement correct nous interdit de critiquer et bien non, au nom de Voltaire la critique est nécessaire, elle est même indispensable , c’est le fondement de nos sociétés occidentales…….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s