Yves Bolduc ne lit pas libresansdieu

S’il lisait ce blog (en fait s’il savait utiliser google) il n’aurait pas commis cet impair:

(Québec) Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, s’est retrouvé dans une position difficile, mardi, lors de la commission parlementaire sur l’étude des crédits, quand il a été démontré que le politicien avait versé une somme de 1000 $ à un groupe qui s’oppose à l’avortement, à même son budget discrétionnaire.

C’est la députée du Parti québécois Agnès Maltais qui a placé le ministre dans l’embarras quand elle a révélé que le libéral avait octroyé cette somme au Centre naître ou ne pas naître, un organisme pro-vie qui vient en aide aux femmes enceintes et qui a pignon sur rue sur le chemin Sainte-Foy, à Québec. Situation difficile à défendre pour le ministre, dans la mesure où la société québécoise est en faveur de l’accès libre à l’avortement pour les femmes.

(Lire la suite)

Le centre « Naitre ou ne pas naitre » ? Je connais. Il s’agit d’un groupe anti-avortement  lié aux Soeurs du Bon Pasteur, dans le coin de Québec. C’est comme Option Grossesse et La Roselière: même farine. De la propagande anti-avortement cachée sous une apparence de centre visant à aider les femmes à faire un « choix » concernant leur grossesse.

On devine bien de quel choix il s’agit, puisque selon ces groupes il n’y en a qu’un seul de valide. Ce ne sont pas vraiment des pro-choix, ce sont des anti-choix… et des hypocrites en plus.

À lire aussi:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s