Ça ne devait pas être un Vrai Chrétien ™

Je m’installe à l’ordi ce matin avec mon café et j’apprends qu’un fou furieux, décrit par la police comme étant un raciste et un « chrétien fondamentaliste » a tué 81 personnes dans les environs d’Oslo, Norvège.

 

 

Je dois retourner à mes préparatifs de voyage mais je prédis un flot d’éditoriaux impertinents, lesquels diront probablement que le tueur n’était pas assez religieux et que l’athéisme et la « chute des valeurs collectives » dans un « monde désenchanté » a engendré ce crime horrible.

17 Commentaires

  1. Sigmund

    Jon Stewart dans le Daily Show du 27 juillet s’est justement intéressé à cette forme de déni agressif consistant à dire qu’Anders Behring Breivik n’est « pas un vrai chrétien ». A voir, un savoureux montage des interventions de commentateurs – tous issus de la droite américaine et de Fox News – dont Bill O’Reilly, qui estime que Breivik « n’est pas un chrétien. C’est impossible. Quiconque croit en Jésus ne peut être un meurtrier de masse ». Et de continuer, malgré l’évidence, d’affirmer que rien ne relie le tueur à la foi chrétienne. Pas même son manifeste de quelques 1500 pages truffé de références chrétiennes ! Mais quand il s’agit d’un tireur fou musulman, comme celui de Fort Hood en novembre 2009, bizarrement ce genre de distinction entre foi et violence meurtrière disparaît…

    • Calaghan

      quand on lit les enseignements de Jésus et qu’on les connait on sait que ce n’était pas un vrai chrétien. Il ne suffit pas de se dire chrétien ou même d’aller à l’église pour être disciple de Jésus.

      41  Vous faites les actions de votre père. Et ils lui dirent: nous ne sommes pas nés d’un mauvais commerce; nous avons un père qui est Dieu.
      42  Mais Jésus leur dit: si Dieu était votre Père, certes vous m’aimeriez: puisque je suis issu de Dieu, et que je viens de lui; car je ne suis point venu de moi-même, mais c’est lui qui m’a envoyé.
      43  Pourquoi n’entendez-vous point mon langage? c’est parce que vous ne pouvez pas écouter ma parole.
      44  Le père dont vous êtes issus c’est le démon, et vous voulez faire les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il n’a point persévéré dans la vérité, car la vérité n’est point en lui. Toutes les fois qu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur, et le père du mensonge.
      45  Mais pour moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez point.
      46  Qui est celui d’entre vous qui me reprendra de péché? Et si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous point?
      47  Celui qui est de Dieu, entend les paroles de Dieu; mais vous ne les entendez point, parce que vous n’êtes point de Dieu.
      48  Alors les Juifs répondirent, et lui dirent: ne disons-nous pas bien que tu es un Samaritain, et que tu as un démon.
      49  Jésus répondit: je n’ai point un démon, mais j’honore mon Père, et vous me déshonorez.
      50  Or je ne cherche point ma gloire; il y en a un qui la cherche, et qui en juge.
      51  En vérité, en vérité je vous dis, que si quelqu’un garde ma parole, il ne mourra point.
      (Jean chap 8)

      Mathieu chapitre 7

      13  Entrez par la porte étroite; car c’est la porte large et le chemin spacieux qui mène à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par elle.
      14  Car la porte est étroite, et le chemin est étroit qui mène à la vie, et il y en a peu qui le trouvent.
      15  Or gardez-vous des faux Prophètes, qui viennent à vous en habit de brebis, mais qui au-dedans sont des loups ravissants.
      16  Vous les connaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on les raisins à des épines, ou les figues à des chardons?
      17  Ainsi tout bon arbre fait de bons fruits; mais le mauvais arbre fait de mauvais fruits.
      18  Le bon arbre ne peut point faire de mauvais fruits, ni le mauvais arbre faire de bons fruits.
      19  Tout arbre qui ne fait point de bon fruit est coupé, et jeté au feu.
      20  Vous les connaîtrez donc à leurs fruits.
      21  Tous ceux qui me disent: Seigneur! Seigneur! n’entreront pas dans le Royaume des cieux; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux.
      22  Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur! Seigneur! n’avons-nous pas prophétisé en ton Nom? et n’avons-nous pas chassé les démons en ton Nom? et n’avons-nous pas fait plusieurs miracles en ton Nom?
      23  Mais je leur dirai alors tout ouvertement: je ne vous ai jamais reconnus; retirez-vous de moi, vous qui vous adonnez à l’iniquité.
      24  Quiconque entend donc ces paroles que je dis, et les met en pratique, je le comparerai à l’homme prudent qui a bâti sa maison sur la roche;
      25  Et lorsque la pluie est tombée, et que les torrents sont venus, et que les vents ont soufflé, et ont donné contre cette maison, elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur la roche.
      26  Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met point en pratique, sera semblable à l’homme insensé, qui a bâti sa maison sur le sable;
      27  Et lorsque la pluie est tombée, et que les torrents sont venus, et que les vents ont soufflé, et ont donné contre cette maison, elle est tombée, et sa ruine a été grande.

      Donc il est clair qu’il ne suffit pas d’en appeler au nom du Seigneur pour être vraiment son disciple. Il faut faire sa volonté. Or les 2 plus gds commandements sont : Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu de tout ton cœur de toute ta force et de toute ta volonté. Tu aimeras ton prochain comme toi même.

      Rien à rajouter

  2. Sigmund

    Calaghan, la question n’est pas d’être ou non un vrai disciple de Jésus, mais d’appartenir ou non à la chrétienté. Et Dieu sait combien il est facile, notamment dans le monde protestant, de créer une église qui suive une certaine lecture de la Bible et, pire, de prétendre incarner la voix de Dieu : les évangélistes ne l’illustrent que trop bien.
    Il est aussi illusoire de confondre le message de Jésus avec celui de l’Eglise que d’espérer que l’extrême-droite chrétienne reconnaisse sa responsabilité dans cette tuerie. J’ai dit dans un autre commentaire, au sujet des violences qu’un prof avait subi de la part de personnes se prétendant religieuses, que ces agresseurs ne faisaient que déguiser leur propre violence sous le couvert de la religion. Je n’ai pas changé d’avis depuis. Les chrétiens d’extrême-droite, des néonazis scandinaves jusqu’aux intégristes anti-avortements en Espagne, déversent leurs propres frustrations dans le creuset bien commode du fanatisme religieux. Leur haine, leur névrose, se pare alors des vêtements de la religion, comme Anders Behring Breivik a transformé sa pulsion de mort en une lutte contre une « invasion » de l’Europe par l’islam. Mais si cela est possible, c’est avant tout parce que la formulation du dogme biblique, et l’histoire de l’Eglise de manière plus générale, sont révélateurs d’une volonté de la hiérarchie ecclésiastique depuis des millénaires de canaliser et d’utiliser à leur propre profit la violence inhérente à l’Homme.
    « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens » dit Arnaud Amaury, le légat du pape, à un soldat qui lui demandait comment reconnaître les hérétiques des bons chrétiens de la ville de Béziers que l’armée venait de prendre. A n’en point douter, Arnaud Amaury n’était guère un disciple de Jésus. La fureur avec laquelle il combattit les cathares a plutôt quelque chose de démoniaque, et pourtant, il n’en fut pas moins traité alors comme un champion du Pape et vrai chrétien

    Donc, avant de citer la Bible à tout bout de champ, mieux vaut se saisir du vrai tangible : la réalité historique. Et pardon d’avance pour cette analogique qui pourrait vous choquer, mais le socialisme de Marx et Hegel, qui visait à l’égalité entre les hommes et au progrès humain, a bien été dévoyé par l’application qu’en ont fait les Soviets ; mais ce n’est rien que ce qu’ont fait, des siècles avant eux, les Papes, cardinaux et évêques de la chrétienté.

  3. Calaghan

    Ma conclusion sera celle ci. Si pour vous il est honnête de confondre des imposteurs (Pape et catholicisme, partis politiques « chrétiens » qui sont des non sens, personnes se déclarant du Christ et faisant tout le contraire…etc.) avec un message authentique d’amour lié au sacrifice de soi pour son prochain et des hommes et femmes qui dans l’ombre le pratiquent….bien vous en fasse.
    « Citer la bible à tout bout de champ » bah c’est normal car je crois qu’elle a autorité sur ma vie alors je m’y conforme par l’Esprit de Jésus.

    Marx et tous les autres défendaient des groupes de personnes et donc s’opposaient à d’autres.
    Jésus est mort pour tous nous pardonner de nos péchés par la foi, c’est une grâce de Dieu.
    Il est aussi ressuscité étant ainsi le premier d’un très grand nombre.

    1 Corinthiens 1:17  Car Christ ne m’a pas envoyé pour baptiser, mais pour évangéliser, non point avec les discours de la sagesse humaine, afin que la croix de Christ ne soit point anéantie.
    18  Car la parole de la croix est une folie à ceux qui périssent; mais à nous qui obtenons le salut, elle est la vertu de Dieu.
    19  Vu qu’il est écrit: j’abolirai la sagesse des sages, et j’anéantirai l’intelligence des hommes intelligents.
    20  Où est le sage? où est le Scribe? où est le Disputeur de ce Siècle? Dieu n’a-t-il pas manifesté la folie de la sagesse de ce monde?
    21  Car puisqu’en la sapience de Dieu, le monde n’a point connu Dieu par la sagesse, le bon plaisir de Dieu a été de sauver les croyants par la folie de la prédication.
    22  Car les Juifs demandent des miracles, et les Grecs cherchent la sagesse.
    23  Mais pour nous, nous prêchons Christ crucifié, qui est un scandale pour les Juifs, et une folie pour les Grecs.
    24  A ceux, dis-je, qui sont appelés tant Juifs que Grecs, nous leur prêchons Christ, la puissance de Dieu, et la sagesse de Dieu.
    25  Parce que la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.
    26  Car, mes frères, vous voyez votre vocation, que vous n’êtes pas beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles.
    27  Mais Dieu a choisi les choses folles de ce monde, pour rendre confuses les sages; et Dieu a choisi les choses faibles de ce monde, pour rendre confuses les fortes;
    28  Et Dieu a choisi les choses viles de ce monde, et les méprisées, même celles qui ne sont point, pour abolir celles qui sont.
    29  Afin que nulle chair ne se glorifie devant lui.
    30  Or c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, qui vous a été fait de la part de Dieu sagesse, justice, sanctification, et rédemption;
    31  Afin que comme il est écrit, celui qui se glorifie, se glorifie au Seigneur.

  4. Sigmund

    Puisqu’on en est à faire des distinctions, en voici une que vous ne semblez pas faire : le message de Jésus, tel que celui-ci l’a prononcé, et celui qui est rapporté dans la Bible. Car vous le savez sans doute, avant d’être écrite, le Nouveau Testament s’est transmis de manière orale avant d’être mis par écrit vers 300 après JC, si je ne m’abuse. Le mot de Bible vient lui-même de Ta Biblia, « les livres ». Donc je vous laisse imaginer les déformations, volontaires ou non, que le message du Christ a pu subir dans cette première période de temps. Ensuite, les Evangiles ont fait l’objet d’une sélection de la part des ecclésiastiques. Lesquels ont également fixé a posteriori nombre de dogmes de l’Eglise chrétienne. Autant de raisons qui me font douter que la Bible reflète le message pur et non déformé de Jésus, et qui m’incitent plutôt à ne pas lui donner toute autorité sur ma vie.

  5. Sigmund

    Loin de voir ici la limite de mon raisonnement – une pique croustillante de la part de quelqu’un dont la réflexion consiste seulement à copier/coller des morceaux de la Bible – je cherchais seulement à vous montrer le danger qu’il peut y avoir à mettre sa vie entière sous l’égide d’un texte censément parfait, final et divin. Le fait que vous ne me compreniez pas signe votre propre fin de raisonnement. Je ne m’en étonne pas : car la principale différence entre un croyant et un libre penseur, c’est bien la diversité des sources de réflexion qu’un athée se ménage. Vous avez la Bible ; nous avons les autres textes religieux en comparaison, la littérature profane, les philosophes et la science. Un point commun, cependant : toutes ces sources, Bible comprise, sont d’origine humaine.

  6. Calaghan

    C’est votre point de vue. On pourrait s’opposer ainsi indéfiniment mais cela n’aurait plus d’intérêt je pense. Je pense pas que le nombre fasse la vérité. Ainsi ce n’est pas celui qui a la bibliothèque la plus importante qui possède la vérité.

    Vous croyez être libre? Libre dans quelle mesure?

    Sachez que vous êtes esclaves que vous le sachiez ou non, que vous le vouliez ou non.
    Vous devez choisir Dieu ou le satan , celui étant un piètre maitre qui amène les siens en enfer.

    Sachez que Dieu s’est approché de vous.

    Vous avez violé au moins une des lois de Dieu ainsi vous êtes, comme tout homme, condamné à l’enfer. La bonne nouvelle c’est que Jésus s’est fait péché (il a pris votre sort à votre place) pour que quiconque croit en lui soit justice de Dieu.

    Que Dieu vous éclaire et qu’Il vous fasse grâce d’estomper les ténèbres qui vous entoure.
    Avec amour.
    Calaghan

  7. Sigmund

    Calaghan, vos propos me glacent le sang. Non pas que je craigne l’Enfer que vous me promettez, mais plutôt ce genre « d’amour » chrétien que vous dites me porter. A mon tour d’espérer que les pages de la Bible qui vous servent d’oeillères se déchirent un jour, et que vos yeux voient. Car vous pouvez bien sûr le nier, mais celui qui a la bibliothèque la plus importante est plus proche de la vérité que celui qui n’a posé qu’un seul livre sur ses rayonnages. A moins d’être d’une incroyable mauvaise foi, qui défendrait l’idée qu’un enfant est plus sage qu’un libraire ? Qu’un no life drogué jusqu’aux yeux de jeux vidéo est plus ouvert au monde qu’un universitaire ?

    C’est grâce au développement de la culture écrite, depuis l’art pariétal jusqu’aux livres et écrans aujourd’hui, que l’humanité a connu un tel essor ! La Bible nous a-t-elle appris à voler dans les airs, à nous comprendre entre nations ou à soigner les maladies autrement que par des prières ? Je ne crois pas. C’est la littérature qui nous rend libres, au lieu de nous enfermer dans la vision manichéenne et fataliste d’un texte religieux comme la Bible. Et vous autres esclaves volontaires, qui nous voyez libres et trouvez cela insupportable, voudriez bien que l’on vous rejoigne sous le joug. Mais ici, en France, comme ailleurs, nous ne nous sommes jamais aussi bien portés que depuis que l’Etat a repoussé l’étouffante chaleur de l’Eglise. Nous ne sommes pas parfaits, certes ; toujours pas malins, je vous l’accorde. Mais au moins nous choisissons nos propres fantasmes pour nous gouverner.

  8. Calaghan

    Je ne pensais pas répondre mais bon…

    Pour l’histoire de la bibliothèque… »l’intelligence » ou la « sagesse » humaine n’est pas synonyme de vérité. Etes-vous d’accord avec moi? De même je peux avoir beaucoup de connaissances mais cela n’empêche pas que mes connaissances soient fausses.

    Vous parlez de développement…c’est si drôle. Que cela soit clair je n’ai pas de problèmes de principe avec le progrès (il faut juste savoir à quoi il sert).
    Mais une chose que l’homme se voile c’est que malgré des siècle de progrès l’homme est toujours aussi mortel. L’homme est toujours aussi pécheur et séparé de Dieu.

    L’homme se dit « buvons et mangeons car demain nous mourrons » comme si Dieu au jour du jugement allais soudainement laisser de côté sa justice et ne pas demander de compte aux hommes.
    Or c’est faux nous aurons tous à rendre compte de nos vie devant Dieu.

    Jésus dit ceci au sujet des activités des hommes : « A quoi sert à un homme de gagner le monde s’il perd son âme? »

    Je te conseil une lecture dans la Bible : l’Ecclesiaste (si c’est déjà fait relis le ça parle de ta vie, de nos vies)
    J’aimerais vraiment en discuter avec toi.

    A bientôt

  9. PuRe NaRcoTiC

    Tout dogme quel qu’il soit, apporte son lot de janissaires extrémistes décadents. Il suffit de voir la bande à Bader ou les brigades rouges par exemple. Bizarrement, on parle assez peu des relations ambiguës d’Anders Behring Breivik avec la franc-maçonnerie. Une idéologie assez contradictoire, me semble-t-il avec celles des nationalistes d’extrême-droite ou des fondamentalistes chrétiens… Une versatilité politique qui montre bien l’instabilité du personnage d’ailleurs.

    Selon moi, l’extrémisme commence par la lecture totalitaire d’un dogme érigé comme unique et immuable source de vérité, seule issue vers le Salut. Et tous les contradicteurs ou personnes qui osent douter méritent de cramer en enfer. M’sieur Calaghan vient de nous donner un bel exemple de terreur intellectuelle. Inutile de dire que l’Eglise catholique n’est que trop coutumière de ce genre de rhétorique (comme beaucoup d’idéologies qui utilisent le même crédo, trotskistes, crypto-salafistes, sionistes…).

  10. Adventiste

    Bonjour tous,
    Je vous invite a visionner le film Kingdom of Heaven, qui est une parfaite illustration de cette acte de barbarie, ou des « chretiens » massacre des arabes au nom de Dieu et simplement pour créé une guerre…
    Je n’ai aucun doute quand au faite que cela vous apportera des éléments de reflection, en plus d’etre un très bon parlant du siege de Jérusalem .
    Vraiment édifiant !

  11. Pingback: Blogdei et les légendes urbaines | Le blog Libre sans dieu!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s