Tagué: église catholique

Ordination des femmes et pédophilie

Le Fatican* est tout mélangé dans ses valeurs morales. Et dans sa théologie. Dans La Presse, au sujet de la pédophilie et de l’ordination des femmes:

«Ce sont tous des crimes graves, mais à des niveaux différents», a expliqué le procureur pour les crimes sexuels du Vatican, Charles Scicluna, durant une conférence de presse à Rome. «Ce sont simplement tous des crimes graves selon le droit canonique de l’Église.»

Donc on compare la pédophilie à l’ordination des femmes? Meuh non:

Gilles Routhier, théologien à l’Université Laval, explique qu’il s’agit de fautes au regard des sacrements. «Certes, il y a la pédophilie des prêtres, mais il y a aussi des choses à propos de la confession. Ce n’est pas une comparaison.

S’il prend la peine de dire que ce n’est pas une comparaison, vous pouvez être presque certain que c’en est une. C’est comme la bière Molson, s’ils ont besoin de nous dire qu’elle n’a pas d’arrière-goût, c’est qu’elle en a un.

Le Vatican punit plus sévèrement une femme qui souhaite devenir prêtre (excommunication) qu’un pédophile (laïcisation, s’il est malchanceux). Ils inventent pour ce faire une échelle des péchés, alors que les évangiles n’affirment rien de tel. Jésus y affirme que traiter son frère d’insensé « mérite d’être puni par le feu de la géhenne. » (Mat 5:22). Celui qui « scandalise un de ces petits » mérite d’être noyé avec une meule de moulin autour du cou (Luc 17:2), verset tout recommandé pour les pédos. La seule pensée pécheresse est équivalente à l’action (Mat 5:27-28).

En-dehors de cette histoire de sept péchés capitaux (qui relèvent du folklore catho et non du christianisme) il n’y a pas d’échelle de péché au sein de la religion chrétienne. Tout péché fait sortir l’homme de l’état de grâce, ce qui entraine sa mort. (Romains 3:23) Et comme on a tous déjà volé des bonbons, ont est foutus.

Vatican est prêt à commettre lui-même l’hérésie si cela peut servir sa haine des femmes. En punissant plus sévèrement les femmes voulant être prêtres que les prêtres pédos, l’Église catho s’enfonce assez profondément et montre qu’elle de prend une sorte de plaisir à se voir disparaitre.

*Jeu de mot jouant sur la prononciation québécoise de l’adjectif « fatigant ».

Des organismes bidons anti-avortement

Sur enlignetoi.com, Sophie Bouchard nous apprend d’abord que les africaines violées (toutes, évidemment!) se réjouissent d’être enceinte puisque cela est une ample compensation pour crime subi:

Avez-vous vu il y a quelques années dans un reportage à Radio-Canada, ces Africaines victimes de viols de guerre ? Elles se répondaient en chantant leur joie de serrer contre leur cœur un enfant, fruit du viol subi, parce que celui-ci était une bien grande consolation comparativement au viol subi…

Le ton à la fois mièvre et cruel de l’article est assez révoltant. Si ce que raconte Bouchard est en train de faire l’apologie du viol… dans la mesure où la victime tombe enceinte. T’es pas contente, petite? T’as qu’à apprécier ce beau cadeau de la vie…

Le clou du spectacle dans ce billet, c’est le lien proposé. Le site Tu n’es pas seule, qui n’est ni plus ni moins qu’un portail redirigeant les internautes vers l’un de quatre sites.

Ces sites présentent des façades religieuses, des organismes bidons au sein desquels des catholiques et des évangéliques se déguisent en ressources pour les femmes enceintes. On devine que, désespérées, des femmes seraient susceptibles de tomber sur ces organisations, qui ne sont manifestement pas en mesure de fournir des informations objectives.

Petit topo des 3 organisations de nature douteuse (la 4e étant un site concernant l’adoption).

Le centre naitre ou ne pas naitre

Le nom de cet organisme indique qu’il aurait pour but d’informer et d’aider les femmes à faire un choix éclairé concernant leur grossesse. Il s’agit en fait d’une oeuvre fournissant des ressources aux jeunes mères. À la question « naitre ou ne pas naitre », il n’y a qu’une réponse acceptable (vous devinez laquelle) pour cette organisation liée aux Soeurs du Bon Pasteur.

On trouve aussi sur leur site quelques témoignages, dont certains sonnent incroyablement faux. Ceux d’Hélène et de Caroline semblent écrits de la même plume et reprennent si intégralement la rhétorique anti-choix qu’on ne peut plus vraiment douter que ce sont les bénévoles eux-mêmes qui rédigent les « témoignages ».

Hélène affirme:

J’ai choisi d’être manipulée verbalement pour accéder à leur point de vue plutôt que de réfléchir aux choix qui s’offraient. On ne m’a pas donné d’options. On a trouvé une clinique rapidement pour s’occuper de notre petit « problème. »

Caroline nous confie ceci:

Bien que j’aurais voulu avoir mon bébé, mes parents m’ont poussée à subir l’avortement. Après plusieurs heures de contractions, j’ai donné naissance à un bébé garçon mort. Dire que cela a eu un impact majeur sur ma vie est un euphémisme.

Ce qu’on retrouve ici, c’est la vision que les Soeurs du Bon Pasteur ont de la grossesse: toutes les femmes veulent, au fond, avoir leur enfant, et ce en tout temps à tout âge et en toutes circonstances. Mais à cause de la manipulation du milieu (ou de la pure paresse) elles décident parfois d’avorter.

La Roselière

Comme le Centre Naitre, la Roselière est un « organisme » de la région de Québec. Le modus operandi est toutefois différent. D’après ce qu’on apprend sur leur site Web, La Roselière est un de ces centres qui hébergent les femmes le temps qu’elles puissent faire un choix éclairé (devinez lequel), comme on en retrouve aux États-Unis:

Conscients du tourbillon de la vie quotidienne et des pressions sociales, nous t’offrons un temps d’arrêt dans un lieu discret et accueillant, assurant la confidentialité. Chez nous, tu reçois un accueil personnalisé et une aide ajustée à tes besoins. Nos bénévoles sont formées et outillées pour pour t’accompagner (toi, ton partenaire, ton couple, tes proches) dans ton processus de décision face à une grossesse imprévue comme dans la recherche d’un mieux-être à la suite d’un avortement. (emphase ajoutée)

Et sur la page mission:

Par l’accueil, l’écoute, l’échange et la communication d’informations, nous souhaitons :

  • Pendant : aider la femme qui vit une grossesse imprévue à prendre une décision éclairée;
  • Après : aider la femme qui a vécu un avortement à mieux vivre avec son choix.

Partout sur le site on nous parle de « blessures », de pressions du milieu, d’accompagnement spirituel et de crise morale.

La Roselière a aussi préparé des ateliers pour les écoles, avec une vidéo qui présente trois témoignages liées à trois « options ». L’échantillon est pour ainsi dire… biaisé:

Le premier témoignage brise un grave tabou de notre société en donnant la parole à Diana qui regrette profondément son avortement. «J’ai anesthésié ça (son avortement) presque 18 ans. Le travail intérieur qui s’est fait a été difficile pour moi. Parce que oui, c’est après tout ce temps-là que j’ai ressenti de la culpabilité, de la peine, de la haine envers moi-même.»

Marie nous touche droit au coeur par son témoignage fracassant, rare dans notre monde. Enceinte à 17 ans, elle avait d’abord choisi l’avortement, mais a finalement opté pour l’adoption. (…) Moi, j’ai pris la décision pour les deux: le mien et celui de l’enfant» conclut-t-elle, sereine.

Encore aux études il y a deux ans, Annabelle et Jonathan, ont choisi de garder leur enfant. (…) «Jamais je ne regretterai ma décision. Quand tu vois un petit bébé en dedans, (échographie) qui bouge…»

Choix éclairé? Disons plutôt qu’ils veulent que toute grossesse soit menée à terme, quitte à user de mensonge et de manipulation pour y arriver. Ils ont même « Une missionnaire de la rue, membre de notre groupe, rencontre régulièrement des jeunes filles enceintes et les encourage à mener à terme leur grossesse. » (source)

Options Grossesse

Le nom impliquerait un organisme pro-choix, mais non, encore une fois une façade anti-avortement. Et qui prêche l’abstinence, mesdames et messieurs:

Le meilleur moyen de prévenir une MTS ou une grossesse est de s’abstenir d’avoir des relations sexuelles. Lorsque tu seras dans une relation durable et engagée (mariage), où les deux partenaires sont monogames et non-infectés, tu n’auras pas à te préoccuper de te protéger d’une MTS. Aimerais-tu parler à quelqu’un de ta relation? Nous sommes là pour toi? Sens-toi à l’aise de nous contacter.

Le mot « mariage » entre parenthèses était déjà dans le texte. J’vous le jure! Sur l’autre version du site bâtie entièrement en Flash (misère!), ils emploient même cette fichue analogie « le sexe, c’est comme le feu… » Pour ce qui est de l’information de qualité, on repassera.

Tout en prétendant fournir de l’information neutre, Options Grossesse est clairement anti-avortement et avoue ne jamais référer les femmes à des cliniques d’avortement. Seulement à des ressources concernant l’adoption et la poursuite de la grossesse. C’est pro-choix, selon eux: grossesse ou adoption, il y a un choix à faire.

Comme c’est le cas pour plusieurs « cliniques » de ce genre aux États-Unis, Options Grossesse offrent de tests de grossesse. On suppose que des femmes pourraient s’y aventurer pour avoir le test gratuit, et se faire raconter ensuite un beau lot de baratin.

Le Cardinal Ouellet est un Vrai Catholique ™

J’ai peu à dire sur le sujet, sinon que: doit-on être surpris? Marc Ouellet est un cardinal de l’Église Catholique Romaine. Il affirme des choses qui sont en phase avec les dogmes de l’Église Catholique Romaine. L’idée du curé cool et tolérant est populaire au Québec, mais elle ce cliché hérité des années 60 est en voie de disparition.

Jean-Simon Gagné, dans Le Soleil:

Même en essayant très fort, je n’arrive pas à comprendre la commotion suscitée par les récentes déclarations de Mgr Ouellet sur l’avortement. Quoi? Il existe encore des gens qui s’étonnent lorsque le cardinal raconte des âneries? Des gens renversés d’apprendre que l’Église condamne l’avortement en toutes circonstances, même lorsqu’une femme a été violée?

Ajoutons: c’est votre religion qui est intolérante, arriérée, cruelle, bornée… êtes vous surpris? Le Cardinal est simplement le messager ici. Ce qu’il dit est totalement cohérent avec la doctrine de sa religion.

Alain Crevier, dans les carnets de Radio-Canada:

Franchement, je suis un peu étonné de voir toutes ces réactions, parfois véhémentes, autour des commentaires du cardinal Marc Ouellet à propos de l’avortement et de l’euthanasie. Il n’y a pas beaucoup de neuf dans tout ça.

Discours connu contre l’avortement. Même dans les suites dramatiques d’un viol. La vie d’abord et avant tout. On ne produit pas une nouvelle injustice pour en résoudre une autre. Etc. On connaissait la position du Vatican depuis des lustres. C’était, me semble-t-il, la position sans équivoque de Jean-Paul II, non?

Oui, ça l’était. JP2 a été tout à fait dégoutant dans sa prise de position anti-contraception et anti-avortement. JP2, responsable indirect de milliers de contaminations au VIH.

Le culte de la mort subsiste. Regardons par exemple ce que nous dit le National Catholic AIDS Network:

Many people working for the prevention of the spread of HIV recommend both the use of condoms and needle-exchange programs. The Church’s teachings have not supported these practices, arguing that they send the wrong message about sex and drugs and may ultimately lead to the increased spread of HIV.

Vous avez bien lu. L’usage du condom augmente la propagation du sida, à leur avis.

Pourquoi Ben16 s’agenouille-t-il devant une guenille?

Le Nouvel Obs raconte que le pape a récemment « vénéré » le Suaire de Turin, « considéré par de nombreux chrétiens comme le linceul de Jésus-Christ, même si des scientifiques estiment que ce linge est un faux fabriqué au Moyen-Age. »

Il faudra m’expliquer par quelle espèce de théologie tordu en arrive-t-on à vénérer un objet qu’on reconnait à demi comme étant une supercherie. Cela aiderait certainement à comprendre pourquoi les catholiques (ces polythéistes qui s’ignorent) vénèrent aussi toutes sortes d’objets de pacotille (reliques, icones, etc.) Et qu’en est-il des versions locales de leurs divinités habituelles, comme Notre Dame de la Guadeloupe, version mexicaine de Sainte Marie qu’aimait bien invoquer le précédent pape? Ces divinités locales sont adorées de manière autonome. Tout ça par des monothéistes proclamés.

Enfin. Revenons en au suaire de Turin. Avez-vous seulement regardé une photo de l’objet pendant quelques secondes? Si c’est là l’image de Jésus de Nazareth alors ce dernier devait être sérieusement malformé.

Gregory S. Paul a fait une analyse des proportions. Il a tracé le contour de la silhouette et l’a comparée avec d’autres formes humaines:

Drôle de tête, le Jésus! La proportion tête-corps du suaire est d’environ 9,5. L’homme à gauche est normalement proportionné. Son rapport corps-tête est d’environ 7 pour 1. L’homme au centre est Abraham Lincoln, qui était anormalement grand pour son époque (6 pieds 3 pouces). Lincoln a un ratio 8 pour 1. On doit donc conclure que Jésus, si le suaire est authentique, était un « géant » avec une minuscule tête. Et que dire de ce front minuscule, avec les yeux très hauts dans le visage? Le visage est plus conforme au style artistique du début du 14e siècle qu’à l’anatomie humaine réelle:

Mosaic of Jesus Christ in the Hagia Sofia, Istanbul

Autre malformation: des bras trèèès longs, avec d’immenses mains, convenablement placées par-dessus le sexe. Encore une fois, des mains similaires non pas à un homo sapiens, mais aux peintures du 14e siècle:

12.jpg (34843 bytes)

Mais sans doute les Vrais Croyants ™ sont-ils prêts à croire que Jésus était un singe ou un mutant sévèrement déformé plutôt que d’admettre que ce suaire est bidon.

Fabienne vous offre des CDs de louange

Mais comment font-ils pour avoir des sites aussi trash? Fabienne, c’est elle:

…et elle vous offre son témoignage à quelque part sur un site chrétien au look confus, avec le texte centré et plein de GIF animés, comme ça se faisait en 1995. Il semble qu’on peut y télécharger des albums de louange. Encore faut-il les trouver.

Il est possible que ce site contienne des scripts douteux faisant réagir votre anti-virus, mais côté doctrine, pas de danger. La salut de votre âme est entre bonne mains: les enseignements de Fabienne ont reçu l’Imprimatur! Et le nihil obstat! On en connait qui doivent en baver de jalousie!

Vraiment difficile à distinguer d’une parodie, le PREMIER SITE INTERNET D’EVANGELISATION CATHOLIQUE EN AUDIO, TOTALEMENT GRATUITE vous garantit au moins quelques minutes d’amusement étonné.

Ajout: sur un autre site, Fabienne Guerrero affirme:

Je suis la prophétesse catholique des derniers temps. Fabienne Guerrero.

En prime, un enregistrement (audio seulement) de Fabienne:

Les pré-ados sont de dangereux prédateurs sexuels (selon un évêque espagnol)

L’homosexualité est une maladie mentale qui peut frapper dès l’âge de 13 ans. Les curés doivent donc se méfier de pré-adolescents susceptibles de les contraindre à avoir des rapports sexuels avec eux!

C’est du moins l’opinion de l’évêque Bernando Álvarez, qui souhaite mettre en garde les innocents prêtres contre les infâmes pré-adolescents homosexuels, qui sont selon lui les véritables prédateurs sexuels.

Via Pharyngula.

Hitchens et Dawkins veulent faire arrêter le pape

Lorsque l’ancien dictateur Augusto Pinochet mis le pied en Angleterre en 1998, des militants pour les droits de la personne lui avaient tendu une ambuscade juridique qui mena à son arrestation.

Une équipe composée de juristes et des militants athées Richard Dawkins et Christopher Hitchens examinent actuellement la possibilité de faire arrêter le pape pour crimes contre l’humanité. Il y a actuellement de bonnes raisons de croire que Ben16 a, pour protéger la réputation de l’église catholique, activement camouflé des scandales de pédophilie au lieu de les amener devant les autorités.  En ce sens, il est complice et devrait être mis en examen.

Le considérer comme au-dessus de la loi n’arrangerait rien. Si n’importe qui d’autre avait fait ce qu’a fait Ben16 (un président de corporation, par exemple) avec ses employés, on peut être certains que la police aurait déjà eu une longue, longue conversation avec lui.

Qu’en est-il de l’immunité diplomatique? Pas un problème: le Vatican n’est pas officiellement un pays. Du moins, ce n’est pas un pays reconnu par l’ONU. Le pape n’est donc, aux yeux du tribunal pénal international, que l’évêque de Rome, rien de plus.

Le pape en prison. C’est à la limite d’être complètement absurde, mais c’est possible, en théorie. Dawkins est un rêveur qui s’assume: il fonce dans le plus grand moulin à vent, et le fait avec toutes les ressources dont il dispose.  Après tout, il y a peu de temps le philosophe Michael Ruse suppliait Dawkins d’arrêter son hystérie et de ficher la paix au clergé catholique. Ruse avoue maintenant qu’il avait tort, et que Dawkins était tout à fait justifié dans ses attaques. Ce genre de rêveurs, il en faudrait plus.

Note: contrairement à ce qu’on peut lire en suivant le lien en haut de l’article, Dawkins n’a pas l’intention de tendre une embuscade au pape et est tout à fait conscient que des démarches légales ne risquent pas de mener à une arrestation. Il a fait quelques éclaircissements sur son forum:

Even if the Pope doesn’t end up in the dock, and even if the Vatican doesn’t cancel the visit, I am optimistic that we shall raise public consciousness to the point where the British government will find it very awkward indeed to go ahead with the Pope’s visit, let alone pay for it.

Une lettre démontre que le Pape a tenté d’étouffer une affaire de pédophilie

Ben16 aura du mal à se sortir de celle là. Bien qu’il soit déjà accusé d’avoir trempé dans plusieurs histoires de dissimulation de prêtres pédophiles, il y a maintenant une lettre qui circule et laisse peu de place à l’imagination. Le Figaro rapporte:

Dans une lettre de 1985, le futur pape se montre très réservé sur la destitution d’un prêtre californien ayant abusé d’enfants. De quoi relancer les accusations d’étouffement des scandales pédophiles pesant sur Joseph Ratzinger.

Dans La Presse Canadienne:

Le cardinal Joseph Ratzinger, avant de devenir le pape Benoît XVI, s’était opposé à la révocation d’un prêtre californien qui avait commis des abus sexuels sur des enfants, selon une lettre portant sa signature, dont l’Associated Press a obtenue copie vendredi.

La missive, écrite en latin et datant de novembre 1985, fait état d’inquiétudes sur l’effet qu’aurait la destitution du prêtre sur « le « bien de l’Eglise universelle ».

Que dit la lettre?

Il s’agit d’une véritable lettre, authentifiée par le Vatican, rédigée en latin et signée par le « Cardinal Joseph Ratzinger ». N’ayant pu en trouver le texte en français, nous tentons d’en rendre le sens en traduisant quelques passages de la traduction latin-anglais:

Ce tribunal, bien qu’il considère que les arguments présentés en faveur du [renvoi du prêtre accusé de pédophilie] sont d’une grave importance, juge qu’il est nécessaire de considérer le bien de l’Église aussi bien que celui du plaignant, et est incapable de connaitre les répercutions que pourrait avoir ce congédiement sur la communauté des fidèles, surtout lorsqu’on considère l’âge du plaignant.

Il est nécessaire pour cette congrégation de soumettre ce type d’incidents à une étude prudente et attentive, ce qui requiert un délai plus long.

Dans l’intervalle votre excellence ne doit pas manquer à entourer le plaignant des soins les plus paternels que possible, tout en lui faisant comprendre les raisons de ce tribunal, qui a l’habitude de favoriser le maintien du bien commun.

Ce qu’on peut déduire au minimum, c’est que Ratzinger demande aux autorités du diocèse concerné d’étouffer l’affaire et de bien faire comprendre à la victime que ses plaintes risquent de nuire à la réputation générale de l’Église Catholique.

La main dans le sac.