Tagué: existence

Pourquoi existe-t-on?

Quand j’entends le cliché « la science explique comment, la religion explique pourquoi », je me marre doucement, pour pas te réveiller.

La prétention chrétienne a expliquer le pourquoi des choses est assez rigolote. Si on prend le pourquoi central du christianisme: « pourquoi est-ce que j’existe? » on se rend compte que la théologie chrétienne n’explique rien.

Alors posons la question: pourquoi est-ce que j’existe? Et quand je dis « je », je veux dire moi, sous ma forme actuelle. Avec un corps, de la matière tout ça. Réponse chrétienne: la vie sur terre, donc dans une forme matérielle, est une sorte de test visant à déterminer les « bonnes » personnes à envoyer au Paradis. Problème avec cette réponse: ça n’explique toujours pas pourquoi j’existe. S’il est seulement question de faire un test, alors pas besoin de créer le monde. Dieu aurait pu simplement créer des âmes immatérielles* et les tester. Non seulement ça aurait pu fonctionner, mais le résultat aurait sûrement été plus fiable.

La condition humaine crée de l’injustice

Prenons par exemple une caractéristique découlant de notre condition humaine: la faim. Je peux voler, mentir, et même tuer parce que j’ai faim. Certains ont tué et mangé leurs congénères. Sans parler du péché de gourmandise! La faim est donc une « occasion de chute », une source de péché découlant de notre condition humaine. Comme nous n’avons pas tous le même accès à la nourriture, cela introduit une inégalité dans le système d’arbitrage céleste. Celui ou celle qui a accès à de la nourriture de qualité à prix abordable, de même qu’à de l’information de qualité concernant la nutrition, et bien cette personne ne va pas tuer ou voler pour manger. Et elle ne va pas tomber dans l’excès de nourriture.

On peut continuer pour chaque besoin physique imaginable: à chaque fois cela crée des injustices dans le système de pointage déterminant qui va aller au ciel et qui va brûler en enfer. Pire: certaines personnes ont des besoins charnels plus pressants, des pulsions plus difficiles à surmonter, et ce par leur nature même. L’eunuque, par exemple, n’a pas de problème avec le péché sexuel. Certes, la Bible dit d’éliminer les sources de tentation, mais ce n’est pas toujours possible.

Pourquoi chacune de mes caractéristiques, et pour chaque trait propre à l’humanité, je peux demander: en quoi cela permet-il d’accomplir le supposé plan divin? S’il n’y a pas de réponse (autre que « les vois de l’Éternel sont impénétrables ») je peux toujours vous proposer une autre solution: il n’y a pas de plan divin pour ma personne, il n’y en a pas plus pour l’humanité.

Le problème de la contingence

Bref, on ne comprend toujours pas, selon une grille d’analyse chrétienne, pourquoi j’existe. Pourquoi Dieu ne m’a-t-il pas simplement créé sous une autre forme, laquelle permettrait vraiment d’évaluer mon « âme »?

Je vois une solution simple: Dieu aurait nous créer comme il l’a fait pour les anges. Les anges, parait-il, sont purs esprits. Ils ont néanmoins un « libre-arbitre », comme l’atteste la rébellion du tiers des anges, dirigée par le fameux Satan.

Postuler un Créateur est supposé mettre fin aux questions concernant la forme actuelle du monde. Cela devrait arrêter les questionnements sur le « pourquoi » des choses, mais il n’en est rien. Rien n’explique pourquoi Dieu a créé le monde sous sa forme actuelle. Quelques possibilités:

  • Pourquoi ne pas créer sept milliards d’humain tout d’un coup, leur annoncer le message de l’évangile, les laisser vivre leur vie, puis les juger?
  • Pourquoi Dieu a-t-il besoin d’autant d’humains? Il aurait bien pu se contenter d’un seul. Ou de deux.
  • Dieu aurait aussi bien pu créer un nombre infini d’âmes, ou de cerveaux dans des cuves, tant qu’à spéculer…
Si on ne peut pas expliquer pourquoi nous sommes dans le monde actuel, plutôt que dans l’un des scénarios décrits plus hauts, alors on ne peut certainement pas expliquer le « pourquoi » du monde. Expliquer le pourquoi implique de montrer pourquoi ce monde doit être tel qu’il est, pas autrement, pour un ensemble de raisons. Le christianisme n’est pas en mesure de fournir une telle explication.

*Je vais supposer qu’une âme peut exister, et qu’elle peut le faire sans substrat matériel.