Tagué: fraude créationniste

L’Arche de Noé trouvée (encore) en Turquie… c’était une fraude

Dans le Figaro il y a quelques jours:

Un groupe d’explorateurs évangéliques chinois et turcs ont annoncé aujourd’hui qu’ils pensaient avoir découvert l’arche de Noé sur un sommet de quelque 4000 mètres du mont Ararat en Turquie. Ils affirment avoir retrouvé des restes en bois de la structure de l’arche dont la datation au carbone quatorze remonterait à 4.800 ans, époque présumée où l’arche aurait navigué.

« Nous ne sommes pas sûrs à 100% qu’il s’agit de l’arche mais nous le sommes à 99,9% », a déclaré Yeung Wing-cheung, réalisateur chinois de films documentaires à Hong Kong et l’un des quinze membres de l’équipe baptisée Noah’s Ark Ministries International. La structure de l’arche comporte plusieurs compartiments, certains dotés de poutrelles en bois, qui devaient abriter des animaux, a-t-il ajouté.

Comme c’est pratique. L’arche de Noé trouvée par une équipe de chrétiens (pas par des Méchants Sceptiques) et la datation au carbone (faite extrèmement rapidement) nous donne exactement la bonne date.

Mais, via PZ Myers, on apprend que le bois trouvé a été mis là par des résidents voulant faire mousser le tourisme. Ils ont même montré la fourgonette utilisée pour transporter les poutres de bois jusque dans la caverne.

L'intérieur de l'Arche... remarquez les toiles d'araignées en haut. Dans de pareilles conditions météorologiques, ça n'a aucun sens.

Fraude créationniste: le Pierres d’Ica

Ces pierres, trouvées au Pérou, sont censées être des preuves que les humains en Amérique du Sud ont cohabité avec des dinosaures, et par conséquent que la Terre n’est pas si ancienne que les scientifiques le prétendent. En effet, comment ces humains ont-ils pu connaitre si bien les dinosaures sauf en ayant vécu avec eux?

On retrouve car argument principalement sur les sites de Creation Ressources et Creation Evidence. Les créationnistes de chez CreationWiki sont également des partisans de ces pierres. Ce faisant, ils rerennent un argument digne des adeptes de petits hommes verts, et probablement conçu pour et par ces mêmes zozos. Voyons pourquoi.

Des milliers de ces pierres  auraient été retrouvées dans une caverne (jamais identifiée ou localisée). Certaines représentent des humains avec des dinosaures. Mais plusieurs représentent des technologies avancées, comme des téléscopes ou même de l’équipement médical sophistiqué.

Les êtres qui ont gravé ces pierres avaient donc non seulement une connaissances des dinosaures mais de toutes sortes de technologies. Ils devaient manifestement être une civilisation très avancée… qui n’a cependant laissé aucune trace. Ou peut-être que les pierres ont simplement été gravées par des artisans locaux, qui s’inspiraient de magazines et de manuels de science pour savoir à quoi ressemblaient les dinosaures (comme des paysans l’ont admis dans les années 70.)

Ce que ces pierres impliquent dépasse largement le message que tentent de faire passer les créationnistes. Des humains et des dinos cohabitant, pour un créa, c’est tout à fait crédible. Mais des êtres vivant au Pérou il y a 2000 ans et faisant des transplantations cardiques, c’est limite. Ce genre de trucs risque plus de plaire à des Raëliens qu’à des créationnistes de la terre jeune.

L’histoire de la « découverte » des pierres est assez intéressante. Un professeur de médecine se fait d’abord offrir une pierre et, croyant reconnaitre une espèce disparue dans le dessin, demande à en acheter d’autres. Étrangement  plusieurs pierres représentent des interventions médicales: transfusions, greffes, césariennes, etc. De quoi intéresser un médecin, bref. (Ce site zozo présente un beau paquet de ces pierres). Voilà donc notre prof qui se met à acheter, acheter, acheter, croyant toujours avoir mis la main sur une source incroyable de mystères. Ou on pourrait dire qu’il s’est carrément fait rouler, voire qu’il est lui-même un des conspirateurs.

Pour en savoir plus: Ica Stones – The Skeptic’s Dictionary.

Note: un lecteur du Skeptic’s Dictionary leur a écrit et affirme que les motifs de Pierres d’Ica ressemblent beaucoup aux gravures Senufo trouvées en Afrique de l’Ouest.

Fraude créationniste: le plagiat de Warda et Han

Article créationniste révélé comme étant du plagiat

En juin 2008, deux créationnistes sont parvenus à faire publier un article dans le très sérieux journal Proteomics. Publié par Mohamad Warda (université du Caire) et Jin Han (Inje university, en Corée) le texte portait le nom de Mitochondria, the missing link between body and soul: Proteomic prospective evidence. (lien)

L’article attribuait l’évolution des mitochondries à un « créateur tout-puissant », ce qui a alerté plusieurs auteurs. En effet, la publication d’articles scientifiques à teneur créationniste est extrèmement rare.

Une inspection approfondie a révélé que l’article était une série de paragraphes plagiés à partir de plusieurs autres articles, au seins desquels on avait dissimulé de la propagande créationniste.

L’article a finalement été rétracté. Nous n’avons jamais eu d’explication quant à la teneur des propos (créationnisme flagrant et non appuyé) et surtout par rapport au plagiat évident.

Pour voir un tableau comparatif du texte plagié de Warda et Han avec les sources non-citées, consultez ce document pdf. On remarque au premier coup d’oeil que les textes ont été plagiés mot pour mot.

Autre ressource: le NCSE fait un compte-rendu de l’affaire.