Tagué: genèse

Selon le livre de la Genèse, les serpents parlent

Genèse 3 commence au milieu d’une conversation entre le serpent et Ève:

Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahvé Dieu avait faits. Il dit à la femme : Alors, Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?

Et sur ce, Ève répondit « AAAAH UN SERPENT QUI PARLE! » Ou peut-être pas… En fait, Ève trouve tout à fait normal que ce serpent parle. Et oui, il parle. Il est clairement indiqué que le serpent est rusé et qu’il parle.

La parade officielle est de dire que le serpent ne parle pas, mais que c’est Satan qui parle à-travers le serpent. Cette explication ne tient pas la route.

Ce passage ne relie pas le serpent à « Satan », le Diable, etc. En fait, aucun passage de la Bible n’établit ce lien (malgré ce qu’on peut affirmer, sur ce site notamment) entre le serpent de la Genèse et le diable. Par ailleurs, le serpent n’est pas possédé par le démon, c’est grâce à la ruse qu’il va convaincre Ève de manger du fruit, et non pas une intervention surnaturelle. Bref, ce n’est pas Satan ou un agent de Satan, c’est un animal des champs. Qui parle.

Après avoir mangé le fruit, Ève ne blâme pas le diable, mais le serpent:

Yahvé Dieu dit à la femme : Qu’as-tu fait là? et la femme répondit : C’est le serpent qui m’a séduite, et j’ai mangé.

Yahvé ne s’adresse pas, ensuite, au diable ou à Satan, mais au serpent en tant que représentant de son espèce, laquelle est désormais maudite.

Alors Yahvé Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, maudit sois-tu entre tous les bestiaux et toutes les bêtes sauvages. Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la terre tous les jours de ta vie.

La conclusion est simple: les serpents devraient parler et marcher. Cependant, ils ont été maudits. Par essence, ils parlent!

Du côté du Nouveau Testament, la thèse du serpent-diable n’est pas appuyée. 2 Corinthiens 11:3, par exemple, reprend le thème du serpent qui séduit Ève par la ruse:

Mais je crains que, en quelque manière, comme le serpent séduisit Eve par sa ruse, ainsi vos pensées ne soient corrompues et détournées de la simplicité quant au Christ.

Une fois admis que (1) le Serpent n’est pas le diable (2) le Serpent n’est pas possédé (3) le Serpent particulier est un représentant tout à fait normal des serpents en général, on doit conclure que c’est vraiment un serpent qui parle, que c’est dans la nature des serpents de parler.

Selon la Genèse, qui est un récit mythologique on s’entend, les serpents parlent.

 

Publicités