Tagué: prêtre pédophile

Vatican: blanchiment d’argent, pédophilie et antisémitisme.

Des câbles diplomatiques récemment publiés mettent le Vatican dans l’eau chaude. Il y est question de relents d’antisémitisme, mais aussi de conspiration pour bloquer l’enquête concernant des allégations de pédophilie en Irlande.

Le Vatican a jugé que l’Irlande a échoué à protéger les intérêts de la ville sainte lors de la commission Murphy, chargée de jeter la lumière sur ces histoires de prêtres pédophiles. Le principal point qui a enragé le Vatican est que la commission a communiqué avec des membres du clergé directement, sans passer par la machine à relations publiques du Vatican. C’est censé être une offense au Vatican.

Je récapitule: une commission enquête sur une corporation (ici le Vatican) et contacte des employés directement, sans passer par le départements des relations publiques. La corporation se fâche: comment ont-ils osés! Tout cela nuit à la souveraineté du Vatican, qui aimerait bien régler (lire: camoufler) ses histoires de pédophilie en paix:

The Vatican believes the Irish government failed to respect and protect Vatican sovereignty during the investigations.

Autre extrait des câbles diplomatiques:

The Murphy Commission’s requests offended many in the Vatican, the Holy See’s Assessor Peter Wells (protect strictly) told DCM, because they saw them as an affront to Vatican sovereignty. Vatican officials were also angered that the Government of Ireland did not step in to direct the Murphy Commission to follow standard procedures in communications with Vatican City.

Les câbles confirme un désir à Rome d’éviter toute sorte d’enquête comme la commission Murphy et un désir de régler les affaires de pédophilie à l’interne, donc sans passer par la voie légale. Bref, camoufler le tout.

Au même moment, des accusations font surface impliquant du blanchiment d’argent pour le compte de la Mafia. Je pensais que c’était seulement dans Le Parain 3. Il semble que non. Selon l’AP:

The Vatican calls the seizure of assets a « misunderstanding » and expresses optimism it will be quickly cleared up. But court documents show that prosecutors say the Vatican Bank deliberately flouted anti-laundering laws « with the aim of hiding the ownership, destination and origin of the capital. » The documents also reveal investigators’ suspicions that clergy may have acted as fronts for corrupt businessmen and Mafia.

Tsk tsk.

Prêtres pédophiles en Belgique: ce n’est PAS une minorité

Ça suffit, les généralisations au sujet de l’Église Catholique. Ou… peut-être pas:

« On peut dire qu’aucune congrégation n’échappe à l’abus sexuel de mineurs par un ou plusieurs de ses membres », écrivent les auteurs du rapport. (source)

Aucune congrégation n’échappe à l’abus sexuel de mineurs. Quand aux autorités de l’Église:

La mentalité est en train de changer et je crois que les autorités dans l’Eglise sont prêtes aussi à agir dans ce changement », a espéré l’évêque, chargé de la question de la pédophilie au sein de l’Eglise belge.

L’ancien primat de Belgique, le cardinal Godfried Danneels, a néanmoins été forcé de démissionner début 2010 pour avoir tenté d’étouffer plusieurs de ses affaires dans le but de protéger l’image de son institution. (source)

La mentalité est « en train de changer ». Ça leur a pris tout ce temps pour comprendre que l’abus sexuel est un crime et que tenter de dissimuler les méfaits d’autrui est une forme de complicité.

Les pré-ados sont de dangereux prédateurs sexuels (selon un évêque espagnol)

L’homosexualité est une maladie mentale qui peut frapper dès l’âge de 13 ans. Les curés doivent donc se méfier de pré-adolescents susceptibles de les contraindre à avoir des rapports sexuels avec eux!

C’est du moins l’opinion de l’évêque Bernando Álvarez, qui souhaite mettre en garde les innocents prêtres contre les infâmes pré-adolescents homosexuels, qui sont selon lui les véritables prédateurs sexuels.

Via Pharyngula.

Hitchens et Dawkins veulent faire arrêter le pape

Lorsque l’ancien dictateur Augusto Pinochet mis le pied en Angleterre en 1998, des militants pour les droits de la personne lui avaient tendu une ambuscade juridique qui mena à son arrestation.

Une équipe composée de juristes et des militants athées Richard Dawkins et Christopher Hitchens examinent actuellement la possibilité de faire arrêter le pape pour crimes contre l’humanité. Il y a actuellement de bonnes raisons de croire que Ben16 a, pour protéger la réputation de l’église catholique, activement camouflé des scandales de pédophilie au lieu de les amener devant les autorités.  En ce sens, il est complice et devrait être mis en examen.

Le considérer comme au-dessus de la loi n’arrangerait rien. Si n’importe qui d’autre avait fait ce qu’a fait Ben16 (un président de corporation, par exemple) avec ses employés, on peut être certains que la police aurait déjà eu une longue, longue conversation avec lui.

Qu’en est-il de l’immunité diplomatique? Pas un problème: le Vatican n’est pas officiellement un pays. Du moins, ce n’est pas un pays reconnu par l’ONU. Le pape n’est donc, aux yeux du tribunal pénal international, que l’évêque de Rome, rien de plus.

Le pape en prison. C’est à la limite d’être complètement absurde, mais c’est possible, en théorie. Dawkins est un rêveur qui s’assume: il fonce dans le plus grand moulin à vent, et le fait avec toutes les ressources dont il dispose.  Après tout, il y a peu de temps le philosophe Michael Ruse suppliait Dawkins d’arrêter son hystérie et de ficher la paix au clergé catholique. Ruse avoue maintenant qu’il avait tort, et que Dawkins était tout à fait justifié dans ses attaques. Ce genre de rêveurs, il en faudrait plus.

Note: contrairement à ce qu’on peut lire en suivant le lien en haut de l’article, Dawkins n’a pas l’intention de tendre une embuscade au pape et est tout à fait conscient que des démarches légales ne risquent pas de mener à une arrestation. Il a fait quelques éclaircissements sur son forum:

Even if the Pope doesn’t end up in the dock, and even if the Vatican doesn’t cancel the visit, I am optimistic that we shall raise public consciousness to the point where the British government will find it very awkward indeed to go ahead with the Pope’s visit, let alone pay for it.

Une lettre démontre que le Pape a tenté d’étouffer une affaire de pédophilie

Ben16 aura du mal à se sortir de celle là. Bien qu’il soit déjà accusé d’avoir trempé dans plusieurs histoires de dissimulation de prêtres pédophiles, il y a maintenant une lettre qui circule et laisse peu de place à l’imagination. Le Figaro rapporte:

Dans une lettre de 1985, le futur pape se montre très réservé sur la destitution d’un prêtre californien ayant abusé d’enfants. De quoi relancer les accusations d’étouffement des scandales pédophiles pesant sur Joseph Ratzinger.

Dans La Presse Canadienne:

Le cardinal Joseph Ratzinger, avant de devenir le pape Benoît XVI, s’était opposé à la révocation d’un prêtre californien qui avait commis des abus sexuels sur des enfants, selon une lettre portant sa signature, dont l’Associated Press a obtenue copie vendredi.

La missive, écrite en latin et datant de novembre 1985, fait état d’inquiétudes sur l’effet qu’aurait la destitution du prêtre sur « le « bien de l’Eglise universelle ».

Que dit la lettre?

Il s’agit d’une véritable lettre, authentifiée par le Vatican, rédigée en latin et signée par le « Cardinal Joseph Ratzinger ». N’ayant pu en trouver le texte en français, nous tentons d’en rendre le sens en traduisant quelques passages de la traduction latin-anglais:

Ce tribunal, bien qu’il considère que les arguments présentés en faveur du [renvoi du prêtre accusé de pédophilie] sont d’une grave importance, juge qu’il est nécessaire de considérer le bien de l’Église aussi bien que celui du plaignant, et est incapable de connaitre les répercutions que pourrait avoir ce congédiement sur la communauté des fidèles, surtout lorsqu’on considère l’âge du plaignant.

Il est nécessaire pour cette congrégation de soumettre ce type d’incidents à une étude prudente et attentive, ce qui requiert un délai plus long.

Dans l’intervalle votre excellence ne doit pas manquer à entourer le plaignant des soins les plus paternels que possible, tout en lui faisant comprendre les raisons de ce tribunal, qui a l’habitude de favoriser le maintien du bien commun.

Ce qu’on peut déduire au minimum, c’est que Ratzinger demande aux autorités du diocèse concerné d’étouffer l’affaire et de bien faire comprendre à la victime que ses plaintes risquent de nuire à la réputation générale de l’Église Catholique.

La main dans le sac.

Une pétition lance un « appel à la vérité »

Un groupe de catholiques a mis en ligne un petit manifeste qui dénonce l’emballement médiatique au sujet des affaires de prêtres pédophiles. Extrait révélateur:

De raccourcis en généralisations, le portrait de l’Église qui est fait dans la presse actuellement ne correspond pas à ce que vivent les chrétiens catholiques.

Meuh. Qu’est-ce qu’on peut bien en faire, dans ce contexte, de ce que vivent les catholiques? Leur petite réalité ne changera rien à celle des milliers de victimes de prêtres pédophiles. Voilà en somme ce que dit ce manifeste: les curés font pitié en ce moment, ce sont des gens extraordinaires qui méritent qu’on leur accorde un statut particulier.

Le problème est clair pourtant: l’Église Catholique camoufle activement ses pédos au lieux de les livrer promptement aux autorités. L’Église Catholique parle des pédophiles dans sans rangs, mais toujours en parlant de « guérison », « d’erreurs de jugement », etc. Cette logique transforme les bourreaux en victimes (des médias), minimisant leurs crimes.

Moche, ce manifeste catholique, très moche.

La liste des signataires regroupe bon nombre d’intellectuels, certes: philosophes, sénateurs, historiens… J’essaie de reconnaitre quelques noms, mais sans succès. En revanche je suis plutôt inquiet en voyant un des noms: Fhedo Behr. La ressemblance avec le mème Internet Pedo Bear est frappante. Coïncidence, ou oeuvre d’un plaisantin qui, profitant sans doute du Poisson d’Avril, a décidé de laisser sa marque?

La carte du monde des scandales dans l’Église Catholique

Il ne faut plus en douter. L’Église Catholique est une institution qui protège activement les pédophiles. On sait bien que des pédos on en retrouvera dans toute situation impliquant des enfants – écoles, garderies, camps d’été, etc. Mais l’Église Catholique ment et protège des violeurs d’enfants.

Petit tour du monde:

États-Unis: Milwaukee priest’s victims have questions, no answers

Canada: Les principaux scandales sexuels

Mexique: L’Eglise éclaboussée par de nouveaux scandales de pédophilie

Brésil: Brésil : catholique pour combien de temps?, La vidéo du prêtre pédophile qui choque le Brésil

Irlande: Pédophilie: la pression monte sur le primat de l’Eglise d’Irlande

Allemagne: Le pape accusé d’avoir couvert les abus sexuels d’un prêtre en Allemagne

France: Un prêtre de l’Aube arrêté pour agressions sexuelles

Italie: Eglise catholique: la tempête des scandales pédophiles menace l’Italie

Suisse: Pédophilie/Suisse : quatre cas suspects

Et il faut aussi ajouter l’Autriche, les Pays-Bas et probablement bien d’autres pays.

Le pape serait complice d’un pédo

Ça n’arrête plus, ces scandales. C’est maintenant le pape lui-même qui est impliqué dans ce qui serait la couverture d’un scandale d’abus sexuels sur des mineurs.

Rien n’est clair pour l’instant, mais selon le New York Times, Ben16 aurait été mis au courant d’abus monstrueux commis dans les années 80. Et il aurait laissé coulé… même activement contribué à étouffer l’histoire.